Carnets de l'Economie

​Volkswagen bat Toyota et devient le n°1 mondial des voitures




28/07/2015

La lutte entre Volkswagen et Toyota pour la première place mondiale dans le secteur automobile continue de plus belles. Si Toyota détiendra à jamais le record du premier constructeur à avoir vendu plus de 10 millions d'unités en un an, Volkswagen, a rapidement rattrapé son retard. Il a même fait mieux que la firme japonaise au premier semestre 2015 lui volant, par la même occasion, sa place de leader.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
L'année n'est pas encore terminée et la lutte s'annonce rude entre les deux plus gros constructeurs de voiture du monde. Mais pour ce premier semestre 2015, étape importante de mi-parcours, nous avons désormais un gagnant. C'est le groupe allemand Volkswagen, propriétaire de la marque homonyme mais également d'Audi ou encore de Porsche, qui détient la première place.

Le groupe allemand a écoulé 5,04 millions de véhicules durant les six premiers mois de l'année contre 5,022 pour la firme japonaise. C'est donc une lutte très serrée, à peine 18 000 véhicules de différence, que se mènent les deux constructeurs. Tandis qu'à la troisième place du classement mondial on trouve General Motors avec seulement 4,86 millions de véhicules écoulés sur la même période.

Toyota et General Motors se sont partagé la première place du classement depuis la crise économique de 2008. Mais Volkswagen a toujours été en embuscade et en 2014 le groupe allemand talonnait le groupe japonais.

Toyota a perdu sa première place à cause d'un rempli des ventes sur son propre territoire, le Japon, qui fait face à un climat économique morose peu propice à l'ahcat de véhicules neufs. Dans le seul pays du Soleil Levant les ventes ont chuté de 11,5% entraînant une chute globale de 1,5% des ventes du groupe.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?