Carnets de l'Economie

Les chèques, de moins en moins utilisés mais de plus en plus fraudés




Anton Kunin
07/07/2021

En 2020, les chèques ne représentaient plus que 5% des transactions scripturales. Il n’empêche que ce moyen de paiement intéresse fortement les escrocs. La preuve : l’usage de chèques perdus ou volés a progressé de 23,4% en 2020, et le montant moyen fraudé reste élevé, à 2.438 euros, apprend-on de la dernière édition de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement.


42% de tous les cas de fraude aux moyens de paiement concernent le chèque

Les Français se servent de moins en moins de chèques. En 2020, leur utilisation a baissé de 24,6% en valeur. Toujours est-il que les montants fraudés via ce moyen de paiement restent inchangés d’une année sur l’autre : 538 millions d’euros en 2020 contre 539 millions d’euros en 2019. En d’autres mots, pour chaque 1.000 euros versés en chèques, le taux de fraude a progressé. En 2020, le taux de fraude sur les chèques s’établit à 0,088% contre 0,066% en 2019. C’est beaucoup plus que sur la carte bancaire (0,068%).

Vous l’aurez compris : le chèque détient le triste record du moyen de paiement le plus fraudé. La part du chèque dans la fraude totale aux moyens de paiement scripturaux est de 42% en 2020. Le montant moyen de la transaction frauduleuse par chèque reste lui aussi très élevé, à 2.438 euros.

Le virement, le moyen de paiement dont le taux de fraude progresse le plus rapidement

En 2020, l’usage de chèques perdus ou volés a progressé de 23,4% en montant pour représenter 68% des montants fraudés sur ce moyen de paiement. Sur les chèques régulièrement émis aussi, des cas de fraude existent, et ils sont en hausse vertigineuse de 81% sur un an, à 37 millions d’euros.

La carte bancaire, longtemps en tête des moyens de paiement les plus fraudés, vient d’ailleurs juste derrière. Ce moyen de paiement représente 55% des montants fraudés. Vient ensuite le virement (18%) et le prélèvement (18% également). Le fraude au virement, bien qu’elle soit beaucoup moins fréquente que celle sur le chèque et la carte bancaire, est néanmoins celle qui connaît la progression la plus rapide.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?