Carnets de l'Economie

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?




La Rédaction
13/06/2022

Depuis le début du mois de mai, la presse française se faisait l’écho de la potentielle mise en vente de la filiale énergétique du groupe Casino, GreenYellow. Dans un communiqué publié le 16 mai, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri a confirmé le lancement du processus de cession, provoquant un rapide intérêt de la part des investisseurs. Une opération qui serait payante pour Jean-Charles Naouri.


Crée en 2007, cette société spécialisée dans la transition énergétique serait valorisée autour d’1,5 milliards d’euros, d’après les estimations de la presse hexagonale.

Une trajectoire ascendante

GreenYellow opère dans le secteur des énergies renouvelables (et plus particulièrement du photovoltaïque) depuis maintenant plus de quinze ans. Si elle a débuté ses activités en France, l’entreprise présidée par Otmane Hajji a obtenu plusieurs succès retentissant à l’export et est aujourd’hui présente dans 16 pays et sur quatre continents. En février 2021, la filiale du groupe Casino lançait sa première centrale solaire flottante en Thaïlande. A l’été 2021, GreenYellow s’est vue octroyé deux contrats portant sur la construction de deux centrales solaires en Bulgarie (4 MWc) et au Sénégal (1,56 MWc). En avril 2022, le producteur et fournisseur d’électricité verte a également sécurisé des contrats avec les sociétés sudafricaines Retailability et PCC, afin de les accompagner dans leur transition énergétique.

GreenYellow a donc atteint un stade de maturité et apparait comme un acteur de poids au sein du secteur énergétique. Continuer à croitre au sein de ce dernier implique des investissements très importants et réguliers dont la filiale du groupe Casino a désormais besoin. Un tel apport de capitaux frais est susceptible d’être apporté par le futur repreneur de GreenYellow, lui permettant de poursuivre sa trajectoire ascendante.

Une cession stratégique pour le groupe de Jean-Charles Naouri

Si aucune date n’a encore été fixée par les parties concernées ou rapportées par la presse, la cession de GreenYellow se déroulera avant la fin de l’année 2022. Le 7 juin, l’agence AGEFI-Dow Jones, rapidement suivi par Reuters et Bloomberg a révélé que trois fonds d’investissement (Macquarie, I-Squared Capital et SHV) avaient émis des offres de rachat pour GreenYellow, dont le montant se situerait autour des 1,5 milliards d’euros.

Un montant qui permettrait notamment au groupe Casino d’accélérer sur son plan de désendettement. Il reste en effet 1,2 milliards d’euros de ventes à valider afin de clôturer le plan de cession d’actifs non stratégiques que le distributeur français souhaite compléter d’ici fin 2023. Ce plan représente un total de 4,5 milliards d’euros, 3,3 milliards d’euros de cessions ayant déjà été effectuées en 2021. L’opération de cession de GreenYellow s’avèrerait particulièrement fructueuse pour Jean-Charles Naouri.









Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs