Carnets de l'Economie

Carlos Tavares lance le plan « Back in the race » pour PSA




14/04/2014

Le constructeur français est en pleine phase de crise. Depuis deux ans, les pertes record s’accumulent et le marché ne semble donner que de faibles signes de reprise. Carlos Tavares, nouveau Président directeur général de PSA Peugeot Citroën, ne compte pas pour autant baisser les bras. Fort de l’entrée du chinois Dongfeng au capital et de la participation de l’Etat, le groupe organise sa relance.


cc/flickr/David Villarreal Fernández
cc/flickr/David Villarreal Fernández
La crise de PSA est, entre autres, due au fait que le groupe réalise encore 60% de ses ventes sur le marché européen. Mais celui-ci stagne depuis des années, notamment depuis al crise économique de 2008, et PSA n’a pas, comme Renault, l’atout d’une marque low-cost qui puisse tirer les ventes. C’est donc tout naturellement que la stratégie pour « revenir dans la course » (« Back in the race » en anglais) est tournée vers l’international. 

C’est en effet sur les marchés émergents que va se jouer, selon le projet de Carlos Tavares, le futur de PSA. Notamment en Chine où le groupe veut développer une nouvelle marque, Fengsheng, en partenariat justement avec son nouvel actionnaire chinois Dongfeng. Mais ce n’est pas tout.

L’optimisation des lignes d’assemblage sera également un point clé de la relance de PSA qui devrait, selon la volonté de son PDG, réaliser 60% de ses ventes à l’étranger d’ici 2020. Pour ce faire, outre Fengsheng, PSA mise sur la marque DS destinée à devenir le haut de gamme de chez Peugeot. En Chine, DS est déjà une marque à part et cela devrait se généraliser dans le monde entier.

Dernier point de la nouvelle stratégie de PSA, mais pas des moindres, la réduction du nombre de modèles. Actuellement, la marque vend 45 modèles différents mais, en 2020, seuls 26 devraient subsister.










Décideurs

Les éditions de Fallois en cessation d'activité en décembre

Face à la hausse des prix de l’énergie, le « bouclier tarifaire » du gouvernement

Orange : grève nationale pour une hausse des salaires

La SNCF lance un abonnement pour les télétravailleurs