Carnets de l'Economie

BMW annonce un plan d’investissement gigantesque au Mexique




02/07/2014

Le Mexique semble devenir de plus en plus le lieu privilégié pour ouvrir de nouvelles usines d’assemblage automobile pour fournir les réseaux de vente d’Amérique du Nord et du Sud. Avec une main d’œuvre peu chère, le Mexique est au continent américain ce que l’Europe de l’Est est à l’Union Européenne. Pas étonnant, en ce cas, que de grands groupes annoncent des investissements majeurs dans le pays.


cc/flickr/Axion23
cc/flickr/Axion23
Le dernier en date, bien que l’information ne soit qu’une rumeur pour l’instant, est l’allemand BMW. Selon une source proche du dossier citée par l’AFP, le constructeur aurait l’intention d’ouvrir sa première usine d’assemblage au Mexique. L’ouverture serait prévue pour 2019, mais le constructeur n’a fait aucun commentaire officiel pour l’instant.
 
Ce qui a fuité, toutefois, ce sont quelques spécificités de ce nouvel investissement de la marque allemande : elle y investirait pas moins de 1 milliard d’euros. L’usine, de son côté, devrait avoir une capacité de production de quelques 150 000 voitures par an, voitures qui seront destinées avant tout au marché nord-américain. Aux Etats-Unis, d’ailleurs, le groupe de Munich détient déjà une usine d’assemblage de SUV.
 
Si le projet s’avère être une réalité, il s’agira là de la première usine BMW au Mexique. Mais le constructeur allemand n’est pas le seul à miser sur les marchés outre-Atlantique et à s’implanter au Mexique.
 
Renault-Nissan, par exemple, s’est associé avec l’allemande Daimler pour la création d’une usine d’assemblage commune au Mexique. Les deux groupes investiront 1 milliard d’euros dans le projet qui se situera à Aguascalientes et permettra de créer 5 700 emplois dans le secteur.
 
















Découverte & Lifestyle

Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.