Carnets de l'Economie

​Dieselgate : Volkswagen enregistre une lourde perte en 2015




25/04/2016

Le scandale du Dieselgate, l'affaire du logiciel truqueur que Volkswagen a installé sur ses moteurs Diesel pour tromper les tests officiels des émissions polluantes, n'a pas encore dévoilé tous ses tenants et aboutissants. Partout dans le monde les contrôles continuent chez quasiment tous les constructeurs qui semblent être en dehors des normes. Le premier et le plus touché, Volkswagen, a commencé à chiffrer les dégâts.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Lors de la publication de ses résultats pour l'année 2015 le groupe de Wolfburg n'a pas pu faire autrement que de confirmer ce qui se craignait : les pertes sont colossales sur l'année, alors même que le scandale n'a éclaté qu'au début du quatrième trimestre, fin septembre. En 2015=, les comptes de Volkswagen se sont clos dans le rouge de 4,1 milliards d'euros.

La perte nette, notamment à la suite des sommes mises de côté en prévision des coûts des réparations et des divers volets judiciaires de l'affaire, a été de 1,36 milliards d'euros. Une première pour Volkswagen depuis 1993 et, surtout, la plus lourde perte de son histoire. Malheureusement, les coûts risquent d'exploser dans les années à venir.

Non seulement Volkswagen va devoir réparer ses torts mais elle doit s'attendre à diverses amendes liées aux enquêtes judiciaires lancées après l'aveu de sa fraude. Au total, Volkswagen estime à 16,2 milliards de dollars les charges pour 2015 dans le cadre de l'affaire DieselGate.

En 2016, Volkswagen devrait fortement souffrir de son image désormais négative. Le groupe a même changé son slogan : dans les publicités le "Das Auto" a disparu, montrant que le groupe ne peut plus compter sur la confiance de ses clients. En 2014, Volkswagen était pourtant repassé 1er constructeur du monde et avait dépassé la barre des 10 millions de véhicules vendus en un an.

Les analystes, de leur côté, estiment que 16,2 milliards d'euros est un chiffre très bas par rapport au véritable coût de l'affaire.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise