Carnets de l'Economie

Uli Hoeness, patron du Bayern Munich, avoue la fraude fiscale




10/03/2014

Le procès du patron du club de football allemand Bayern Munich, Uli Hoeness, a commencé ce lundi 10 mars 2014. Un procès qui le voit accusé de fraude fiscale pour des montants dépassant les dizaines de millions d’euros. Mais le procès ne risque pas d’être très long puisque Uli Hoeness a confirmé les faits qui lui sont reprochés.


cc/flickr/theme plus
cc/flickr/theme plus
La volonté d’Uli Hoeness, comme il l’a lui-même exprimée, est de faire « table rase, sans aucune exception » de son passé. Et notamment de son passé de fraudeur du fisc. Une fraude fiscale qui pourrait atteindre quelques 18,5 millions d’euros, selon les documents de la défense.

Uli Hoeness n’a donc pas seulement plaidé coupable de ses agissements, mais a même fourni les preuves qui l’inculpent, pour un montant bien supérieur à celui soupçonné par les autorités allemandes qui ne lui reprochaient qu’une fraude fiscale de 15 millions d’euros.

Selon les autorités allemandes, Uli Hoeness aurait omis de déclarer un compte bancaire en Suisse ainsi que les gains qui y étaient liés, soit un montant de quelques 33,5 millions d’euros. Avec les documents désormais aux mains de la justice, Hoeness risque fortement de la prison ferme, la peine maximale pouvant être requise contre lui étant de 10 ans de prison.

Toutefois, Uli Hoeness pourrait écoper d’une peine moins lourde au terme de ce procès prévu pour ne durer que 4 jours, d’une part car il a collaboré avec la justice et d’autre part car il s’est excusé auprès de ses compatriotes allemands : « je regrette profondément mon comportement délictueux » a déclaré le prévenu en parlant du « chapitre affligeant » de sa vie.
 










Décideurs

Jeff Bezos franchit les 200 milliards de dollars de fortune

Bannissement de TikTok aux USA : Zuckerberg impliqué ?

Royaume-Uni : une quarantaine imposée aux voyageurs en provenance de France

Bernard Arnault : grand perdant de la Covid-19 parmi les milliardaires