Carnets de l'Economie

Le baril de pétrole grimpe après deux tweets de Trump




Paolo Garoscio
03/04/2020

Alors que les prix du pétrole sont à des niveaux historiquement bas, le prix du pétrole américain WTI ayant même chuté à plusieurs reprises sous la barre des 20 dollars depuis le début de la crise, du jamais vu depuis 2001, deux tweets de Trump ont fait grimper, le 2 avril 2020, les prix en Bourse. Un rebond qui risque d’être de courte durée.


Trump laisse entendre qu’une réduction de la production est prévue

Les prix bas du pétrole sont liés à deux phénomènes : la crise du Covid-19 qui entraîne le confinement de la population et donc la baisse de la demande, et la guerre des prix menée par l’Arabie saoudite et la Russie. Le marché est inondé de brut ce qui entraîne la baisse des prix du fait de la loi de l’offre et de la demande. Alors que le Covid-19 continue de se propager dans le monde, la seule solution serait une baisse de la production.

L’Arabie saoudite et la Russie, toutefois, ne l’entendent pas de cette oreille, bien au contraire. Mais Donald Trump, le 2 avril 2020, a déclaré sur Twitter avoir parlé avec le prince saoudien qui aurait lui-même parlé à Poutine. Selon Trump, une baisse de la production de près de 10 millions de barils de pétrole par jour serait en discussion. En comparaison, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) s’attend à ce que la demande en pétrole baisse de près de 20 millions de barils par jour dans le monde.

La Russie dément mais la Bourse rebondit

Le tweet de Trump aurait eu pour effet une forte hausse du prix du baril en Bourse : le Brent de la mer du Nord a grimpé de quasiment 50% avant de rechuter, le WTI américain de près de 30%. Ainsi, le Brent s’échangeait à 28,54 dollars et le WTI à 24,11 dollars à la clôture. Mais ce rebond pourrait ne pas durer.

La Russie a en effet immédiatement démenti les propos du président américain et a même enfoncé le clou : aucune discussion entre Russie et Arabie saoudite ne serait en cours ni même serait prévue à court terme.
 










Décideurs

Monsanto condamnée en appel dans l’affaire Roundup

Transport routier : la réforme européenne adoptée, vives critiques à l’Est

Jeff Bezos bat son propre record de richesse

Booster son « beeZness » grâce à l’engagement !