Carnets de l'Economie

La durée des crédits immobiliers atteint de nouveaux records en France




Paolo Garoscio
07/12/2021

Dans le cadre d’un projet immobilier, la très grande majorité des achats se fait en contractant un crédit dont la durée peut varier du simple au double. Il revient à l’acheteur de choisir l’option qui lui convient le mieux et, selon l’Observatoire Crédit Logement CSA de décembre 2021, cette durée est de plus en plus longue. Elle atteint même de nouveaux records… et pourrait encore augmenter.


Les Français s’endettent pour 20 ans en moyenne

Pixabay/ccfb
Pixabay/ccfb
Bien que les taux des crédits immobiliers soient toujours très bas, ce qui dynamise le marché qui, lui, est en hausse constante, les Français semblent préférer un endettement plus long avec des mensualités moins élevées, que l’inverse. Et ce même si, in fine, le coût total du crédit se révèle plus élevé.

Selon l’Observatoire Crédit Logement CSA de décembre 2021, en novembre 2021 la durée moyenne des nouveaux crédits contractés par les Français a en effet atteint le record de 240 mois, soit 20 ans. Une durée qui augmente fortement par rapport au mois précédent où la moyenne était encore de 233 mois, soit 19 ans et 4 mois. Surtout, la durée du crédit est plus de 2 ans supérieure à la durée moyenne de 2017.

Les banques et les acheteurs ont encore de la marge

Des crédits d’une durée moyenne de 20 ans, c’est un nouveau record pour le marché français… mais il pourrait bien ne pas durer et être battu assez rapidement. Car les banques ont encore de la marge, et donc les acheteurs pourront rallonger un peu plus la durée de leur endettement pour gagner du confort de vie.

En janvier 2022, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) deviendront contraignantes… Or, elles permettent un endettement maximum de 27 ans et de 35% des revenus mensuels. Les Français n’ont donc pas encore atteint la limite, et leur endettement pourrait encore s’allonger.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs