Carnets de l'Economie

Google multiplie les brevets pour éviter de futurs patents trolls




13/01/2014

Le géant du web Google a, lorsqu’il a lancé son système opératif libre Android, subi diverses attaques pour violations de brevets. Certaines justifiées, d’autres beaucoup moins, le nombre impressionnant de ces attaques était surtout dû à une absence de brevets et à ce que l’on appelle les Patent Trolls, des sociétés spécialisées dans le dépôt et le rachat de brevets dans l’unique but de porter plainte et d’obtenir des dédommagements.


cc/flickr/yang and yun's
cc/flickr/yang and yun's
Mais Google a appris de ses erreurs. La première stratégie qu’il a appliquée a été de mettre la main sur le constructeur Motorola qui détenait, dans son portefeuille, plusieurs dizaines de milliers de brevets. Une manière de mettre à l’abri diverses technologies au centre du développement des terminaux mobiles.

Et, surtout, en 2013 la firme de Mountain View a déposé de nombreux brevets en son nom, preuve qu’elle se méfie beaucoup plus de ces procès qui peuvent, comme dans le cas d’Apple et Samsung, entraîner des amendes et même l’interdiction de commercialisation de certains appareils. Sans compter les longs procès et les coûteux frais de justice.

D’après le Financial Times, en 2013 Google aurait déposé environ 1920 brevets divers, plus de deux fois le nombre que la société en avait déposés en 2012. Ainsi faisant, Google est entrée dans le Top 10 des sociétés ayant obtenu le plus grand nombre d’attributions de brevets.

Ce changement de stratégie est important pour le développement de Google qui veut de plus en plus devenir un incontournable de la Recherche et Développement en matière de haute technologie, soit-elle pratique, comme avec les Smartphone, que purement scientifique comme la société fondée pour la recherche sur l’immortalité, Calico, lancée par Larry Page en personne en septembre 2013.

Mais Google n’est pas la seule a déposer de nombreux brevets. Facebook en a, de son côté, déposés près de 500 dans l’année 2013 montrant que le dépôt de brevets devient de plus en plus la seule et unique manière de se protéger des patent trolls.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?