Carnets de l'Economie

​Volkswagen réduit ses coûts en... réduisant les options de ses modèles




30/11/2015

Le scandale Volkswagen a durement frappé le constructeur allemand autant sur le plan de l'image que sur le plan des finances : il doit faire face à une baisse des ventes, réparer les véhicules concernés par le scandale des émissions truquées et attend de savoir quel sera le montant des amendes qui lui seront infligées. Mais sa réponse se prépare et commence par un plan de réduction de coûts un peu particulier.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
L'impact financier du scandale Volkswagen sur le groupe de Wolfsburg n'est pas encore totalement connu mais pour l'instant la firme n'a pas annoncé de plan de restructuration massive. Si les premières annonces ont été dirigées à rassurer les clients et les autorités, désormais la stratégie de Volkswagen pour rebondir prend forme.

Le groupe a annoncé ce vendredi 27 novembre 2015 un plan de réduction des coûts pouvant lui permettre d'économiser quelque 1,9 milliard d'euros. Un plan qui ne comporte pas, à ce jour, de licenciements.

Le fleuron de l'industrie allemande prévoit plutôt de réduire le nombre d'options et de variantes de ses modèles. Une décision qui va faire plaisir au comité d'entreprise puisque son patron, Bernd Osterloh, a déclaré que la complexité des modèles et options était dénoncée depuis "très longtemps".

"Cela ajoute beaucoup de complexité et fait augmenter les coûts, par exemple pour la logistique. Nous pouvons ici faire des économies à grande échelle, sans avoir à discuter de réduction d'effectifs".

Avec cette annonce, donc, l'idée de Volkswagen semble être de réduire au maximum les licenciements et plutôt de se réorganiser en interne. "Nous allons passer au crible tous nos investissements et toutes nos dépenses. Tout ce qui n'est pas impérativement nécessaire sera annulé ou repoussé" a déclaré le PDG du groupe, Matthias Müller.

Bonus moins importants pour les cadres, investissements annulés ou repoussés, ventes d'actifs... Volkswagen semble vouloir reconquérir ses clients en faisant payer à l'entreprise elle-même et à ses dirigeants les frais du scandale ; et non aux employés en bas de l'échelle.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise