Carnets de l'Economie

​L'Allemagne veut inciter l'arrivée des voitures électriques




27/04/2016

Les voitures électriques semblent bien être le futur de l'industrie automobile : plus propres, non polluantes, elles commencent à se développer avec des prix de plus en plus abordables. Mais il reste la question du rechargement pour permettre aux automobilistes de voyager sur de longues distances. L'Allemagne a, pour ce faire, lancé un vaste plan d'investissements.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Wolfgang Schaeuble, le ministre de l'économie allemand, a annoncé mercredi 27 avril 2016 que le pays allait investir à l'horizon de 2020 1 milliard d'euros pour développer le marché des voitures électriques. Au programme : la création d'un vaste réseau de bornes de chargement et des bonus permettant de réduire le coût de ces voitures pour les particuliers.

L'objectif du gouvernement allemand est de porter à 1 million le nombre de voitures électriques roulant sur les routes du pays d'ici 2020. Un objectif ambitieux : aujourd'hui il n'y a que 50 000 voitures électriques en Allemagne.

Entre 2017 et 2020, a annoncé le ministre, pas moins de 300 millions d'euros seront investis pour créer un réseau de bornes de chargement, condition sinequanone de la réussite du plan. Les voitures électriques ont une autonomie inférieure aux voitures classiques, de l'ordre de 300 kilomètres. De fait, sans bornes de rechargement, les longs voyages sont actuellement exclus pour les propriétaires. Or il parait logique qu'un automobiliste doit pouvoir voyager sur de plus amples distances sans problèmes si le gouvernement veut que la voiture électrique prenne son essor.

D'un autre côté, le gouvernement allemand a annoncé de gros bonus écologiques pour les acquéreurs de voitures électriques : 5 000 euros pour une voiture 100 % électrique, 3 000 euros pour une voiture hybride avec rechargement sur secteur. Toutefois, le ministre a déclaré que les modèles de luxe dont le prix dépasse les 60 000 euros ne seront pas concernés, visant, de fait, le constructeur Tesla mais également les modèles haut de gamme électriques de chez BMW.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise