Carnets de l'Economie

​Satya Nadella : un salaire de 84 millions de dollars




21/10/2014

Le nouveau PDG de Microsoft, arrivé à la tête du géant de Redmond en février 2014, a été payé une petite fortune pour ces premiers mois de travail. Selon le document publié par Microsoft concernant l’exercice fiscal 2013 – 2014, M. Nadella aurait perçu un salaire cumulé de plus de 80 millions de dollars, la très grande majorité de cette somme étant composée de stock-options bloquées pendant plusieurs années.


cc/flickr/Bhupinder Nayyar
cc/flickr/Bhupinder Nayyar
Satya Nadella a succédé en février 2014 à Steve Ballmer devenant, de fait, le troisième PDG de l’histoire de Microsoft après Ballmer et Bill Gates. Selon le document boursier de Microsoft, il aurait été payé pour cette première année fiscale, 84,3 millions de dollars.

Son salaire à proprement parler se compose d’une base de 919 000 dollars plus un bonus de 3,6 millions de dollars. La plus grosse partie de la somme, 59,18 millions de dollars, sont des stock-options de Microsoft. Selon le document, toutefois, Satya Nadella ne pourra pas exercer ces stock-options avant 2019, soit dans 5 ans.

Un tel salaire risque de porter préjudice au PDG de Microsoft qui a récemment fait scandale dans une conférence tenue dans le sud-ouest de l’Arizona. Il avait alors déclaré que : « les femmes ne devraient pas demander d'augmentation, croire en leur 'karma' et garder confiance dans le système ». Or, dans l’industrie de la High-tech, les différences de salaires entre hommes et femmes sont très importantes, et l’industrie elle-même est à dominante masculine. Les femmes ne représenteraient en effet que 29% des effectifs de Microsoft, une similaire à celle de ses concurrents.

Après ce micro scandale, Satya Nadella s’est engagé, en tant que président de Microsoft, à changer l’entreprise fondée par Bill Gates : « Je m’engage totalement pour placer la diversité et l’intégration au cœur de notre culture et de notre entreprise. Microsoft doit être un endroit idéal pour travailler… »










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?