Carnets de l'Economie

Violations de brevets : Apple demande à Samsung 40 dollars par téléphone vendu




31/03/2014

Les deux géants de la high-tech se font la guerre depuis des années et les procès foisonnent, tous pour « violation de brevets ». L’intérêt de ces procès n’est en général pas tant les dommages et intérêts que l’interdiction de vente de certains produits de leur concurrent et donc, de fait, les parts de marché libres qui en découlent. Mais cette fois-ci Apple joue la carte des dommages et intérêts gigantesques.


cc/flickr/samsungtomorrow
cc/flickr/samsungtomorrow
Le dernier procès opposant Apple et Samsung s’est clos par une victoire de la firme de Cupertino et l’obligation, pour la marque sud-coréenne, de payer 930 millions de dollars de dommages et intérêts ; Samsung s’en était tirée à bon compte finalement. Mais, ce 31 mars 2014, c’est un nouveau volet de ces procès qui s’ouvre et cette fois-ci l’enjeu est de taille.

Un enjeu tel que Samsung et Apple ont initialement tenté de résoudre leurs différends à l’amiable. Une rencontre avait été organisée entre les représentants légaux de Samsung et d’Apple en février mais les discussions n’ont rien donné et la bataille purement légale est lancée.

Il faut dire que cette fois-ci les modèles concernés par les plaintes pour violation de brevet sont les derniers modèles de la marque sud-coréenne. Plus chers, et plus neufs, ils ont également eu plus de succès. Parmi ceux-ci, le Samsung Galaxy SIII, au succès commercial retentissant.

Apple accuse Samsung de la violation de 5 brevets distincts dont un brevet célèbre, celui du « Slide-to-unlock » qui permet de déverrouiller l’écran en glissant son doigt dessus. Un brevet pour lequel Apple s’est déjà battu devant les juges. Et qui pourrait lui rapporter gros.

La firme de Cupertino demanderait, selon les premières indiscrétions, pas moins de 40 dollars par smartphone Samsung incriminé vendu dans le monde. Au total, Samsung a vendu quelques 320 millions de Smartphones en 2013 et, pour cette seule année, les dommages demandés par Apple seraient de plus de 12 milliards de dollars si sa demande était acceptée.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs