Carnets de l'Economie

Une stratégie RSE qui implique clients et salariés




Paolo Garoscio
08/12/2020

Crise écologique, réchauffement climatique… les inquiétudes pour la planète sont légion et impactent également les clients et les salariés. C’est ce qui explique qu’en 2020, et encore plus dans les années à venir, une entreprise ne peut faire l’impasse sur une stratégie RSE (Responsabilité sociétale d'une entreprise) qui soit claire et efficace. Désormais, les entreprises peuvent y ajouter une nouvelle dimension : la stratégie RSE peut être communautaire.


Laisser le client décider des projets à financer

Pixabay/Photoshopper24
Pixabay/Photoshopper24
Les stratégies RSE existent sous différentes formes : baisse de l’impact carbone de la flotte automobile, choix des fournisseurs et prestataires, réduction de la consommation… Mais à toutes ces stratégies, aussi efficaces soient-elles, il manque la dimension communautaire : les clients n’ont rien choisi, et ne peuvent d’ailleurs que croire sur parole les résultats qui leur sont présentés.

Or, les clients sont de plus en plus attentifs : entre la bonne stratégie RSE et les accusations de Greenwashing, la ligne est mince. Une solution consiste à permettre aux clients de choisir eux-mêmes les projets que l’entreprise soutien. C’est ce que propose la plateforme NooS  : la marque peut allouer des crédits à sa clientèle qui va, via un vote, décider des projets à soutenir. Les participants à ce vote disposent en outre de résultats chiffrés en temps réel sur l’impact de cet argent (et peuvent également faire des dons supplémentaires de leur propre initiative). Le consommateur devient alors un véritable « consomm’acteur », avec en plus la possibilité de faire agir, en son nom, ses marques favorites.

Impliquer d’avantage les salariés dans la stratégie RSE

Comme pour les clients, NooS propose d’appliquer ce principe de choix également aux collaborateurs. Une nécessité puisque les jeunes sont de plus en plus attentifs à l’impact de l’entreprise dans laquelle ils travaillent : c’est une condition fondamentale dans le choix de son employeur pour 59% des 18-35 ans. Pour attirer de nouveaux talents, ou conserver ces talents dans l’entreprise, la stratégie RSE devient aussi importante que le salaire si ce n’est plus.

Avec le système de choix collaboratif de NooS, les salariés peuvent aiguiller la stratégie RSE de l’entreprise dans laquelle ils travaillent, et donc se sentir acteurs de celle-ci tout en ayant accès au reporting en temps réel de l’impact des projets financés.










Décideurs

La SNCF lance un abonnement pour les télétravailleurs

Les salaires des patrons du Cac 40 attendus en hausse

AirBnb écope d'une amende de la DGCCRF pour des mentions légales non conformes

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France