Carnets de l'Economie

Transports du futur : Hyperloop va fermer ses portes




Paolo Garoscio
26/12/2023

En 2013, un vent d'innovation soufflait sur le monde des transports avec l'annonce d'Elon Musk concernant l'Hyperloop. Ce concept promettait de bouleverser notre manière de voyager grâce à des capsules voyageant à des vitesses supersoniques dans des tubes sous vide, reliant des villes majeures en un temps record. Mais dix ans plus tard le rêve se termine.


Hyperloop n'a pas donné de résultats

Hyperloop One a rapidement capté l'attention du monde entier, soutenue par des investissements massifs dépassant les 400 millions de dollars. L'ambition d'Hyperloop One était grande, mais probablement hors de portée. Les défis techniques, tels que la création d'un environnement à basse pression sur de longues distances et la stabilité des capsules à grande vitesse, se sont révélés plus ardus que prévu. En 2020, un test avec des passagers a été mené, mais la vitesse atteinte était loin des objectifs initiaux. La capsule a atteint 160 km/h… alors qu’Hyperloop en promettait cinq fois plus.

Alors que les États-Unis voyaient le ralentissement du projet Hyperloop, l'Europe continuait d'explorer cette technologie avec intérêt. Des projets comme EuroTube en Suisse ont persisté dans la recherche et le développement, adaptant l'idée à leurs propres contextes et besoins. Mais ces projets aussi n’ont que donné de maigres résultats.

Hyperloop va-t-elle disparaître ?

La nouvelle de la fermeture d'Hyperloop One a été annoncée par Bloomberg en cette deuxième moitié de décembre 2023. Incapable de sécuriser des contrats pour un Hyperloop fonctionnel, la société a pris la décision difficile de liquider ses actifs. Signant, de fait, la fin de l’aventure lancée par Elon Musk et ensuite reprise par Richard Branson. Mais les deux milliardaires ont tourné leur regard vers l’espace, au potentiel de rentabilité bien supérieur.

Hyperloop pourrait toutefois ne pas être enterré en tant que projet. Si le transport de personnes à très haute vitesse pose problème, le dispositif peut renaître sous la forme d’un système de transport de marchandises qui nécessiterait de répondre à des contraintes techniques bien moins importantes.










Décideurs

Nvidia : capitalisation record, Google et Amazon battus

Crédits toxiques : BNP Paribas solde le conflit Helvet Immo

Taux d'usure 2024 : la fin de la mensualisation ?

Titres-Restaurant : les règles changent à nouveau en 2024