Carnets de l'Economie

Stéphane Richard ne veut pas de Netflix sur la box d’Orange




29/07/2014

Le PDG de l’opérateur historique a été clair sur le sujet de Netflix concernant les abonnés Orange : ceux-ci ne pourront pas en bénéficier pour l’instant bien que la situation pourra évoluer dans le futur. Attendu pour septembre 2014, Netflix, qui offre de la vidéo en streaming par internet à des tarifs ultra-concurrentiels, doit en effet encore éclaircir sa position vis-à-vis de la législation sur l’audiovisuel en France. Mais ce n’est pas tout.


cc/flickr/ Marit & Toomas Hinnosaar
cc/flickr/ Marit & Toomas Hinnosaar
Le service Netflix, qui a rencontré un très grand succès outre-Atlantique, devrait arriver en France en septembre prochain mais cette arrivée ne se fera pas sans quelques problèmes. C’est notamment la position de Netflix concernant sa politique qu’appelle Stéphane Richard pour justifier cette décision tout en laissant ouverte la possibilité de revenir sur cette décision ultérieurement.
 
Mais d’autres problèmes, plus concrets, pourraient être sous-jacents à cette volonté d’Orange de ne pas distribuer Netflix. Un, en particulier, est technique : Netflix consomme énormément de bande passante chez les opérateurs internet puisque c’est par internet que les films et les séries sont diffusés par le groupe. Netflix nécessiterait donc des aménagements techniques importants.
 
Si des problèmes techniques existent, ce n’est pas en réalité la véritable raison qui pousserait Stéphane Richard à refuser Netflix, service pourtant très attendu par les Français amateurs de séries américaines par exemple. En fait, la question de la rémunération de l’opérateur par Netflix serait en cause.
 
Le groupe américain aurait en effet proposé une rémunération très inférieure à celle payée par Canal + à ces mêmes opérateurs pour la diffusion de ses chaînes au travers de leur box. Ce ne serait donc qu’une question pécuniaire qui bloquerait aux clients Orange l’accès à ces services… en tout cas via la box elle-même. 
 











Décideurs

Norvège : le fonds souverain conditionne ses investissements à la parité

Ferrari augmente le bonus pour ses salariés de 2.100 euros

Tesla : des milliers de fichiers confidentiels volés

Vorwerk (Thermomix) attaque Lidl sur son Monsieur Cuisine