Carnets de l'Economie

Sans surprise, les Soldes d’été 2022 s’annoncent comme un échec




Paolo Garoscio
05/07/2022

Ils étaient, semble-t-il, bien plus attendus par les commerçants que par les clients : après les premiers jours qui ont donné une première tendance morose, l’Alliance du commerce a confirmé le 5 juillet 2022 que la première semaine de Soldes d’été 2022 n’a pas été bonne. Une situation qui n’est toutefois pas réellement étonnante.


Soldes d’été 2022 : Forte chute des ventes dans l’habillement

L’Alliance du commerce a dévoilé les premiers chiffres du panel Retail Int concernant les Soldes d’été 2022. S’ils correspondent uniquement au secteur de l’habillement, ils laissent entendre que les promotions ont échoué à attirer la clientèle. Les ventes sont en forte baisse, à -19% par rapport à la même période de 2019, soit les 11 premiers jours des Soldes. Petite consolation : un panier en légère hausse, +5%.

Mais cette augmentation est insuffisante : le trafic est en baisse de 28 % par rapport à 2019. Les commerçants, qui espéraient compenser avec les Soldes d’été 2022 un début d’année compliqué sont donc logiquement déçus.

Une situation logique : les ménages s’inquiètent de leur pouvoir d’achat

Si la situation est clairement mauvaise, elle n’est pas une surprise : le pouvoir d’achat est en chute libre en France, à cause de l’inflation. Cette dernière a atteint 5,8% en juin 2022, portée par la hausse des prix des carburants. Face à un budget mensuel qui s’amenuise à mesure que les prix augmentent, les ménages sont contraints de faire des choix. Or, les Soldes sont plutôt des dépenses de plaisir que des dépenses contraintes.

Il faut ajouter à ça la période : en amont des vacance d’été, et toujours du fait de la hausse des prix, les ménages ont sans aucun doute préféré améliorer leur budget pour les congés. C’est en effet la première saison estivale sans restrictions sanitaires depuis l’été 2019, et les Français veulent en profiter. Alors entre un restaurant sur la plage et une veste, leur choix semble avoir été fait.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs