Carnets de l'Economie

Réforme des retraites : jeudi 19 janvier 2023 s’annonce « noir »




Paolo Garoscio
17/01/2023

La première journée de mobilisation contre la réforme des retraites est annoncée pour le jeudi 19 janvier 2023. Les syndicats, qui font front uni contre le gouvernement pour la première fois depuis plus de 10 ans, espèrent une journée noire. Dans les transports, déjà, ça s’annonce compliqué.


Clément Beaune conseille… le télétravail

Souvent en première ligne lors des journées de mobilisation intersyndicale, les syndicats de la RATP et de la SNCF devraient être de la partie jeudi 19 janvier 2023. Si les prévisions de trafic n’ont pas été communiquées, la grève est prévue dès mercredi 18 janvier 2023 dans la soirée, et jusqu’au vendredi 20 janvier 2023. Si elle n’est pas reconduite.

Ce que n’espère par ailleurs pas Clément Beaune, ministre délégué aux Transports. Il s’attend à une journée très difficile sur le front des transports en France. Au point d’avoir conseillé, mardi 17 janvier 2023 alors qu’il était invité de France 2, le télétravail aux Français. Et, si possible, le report de tous les déplacements qui ne seraient pas nécessaires.

Les professeurs des écoles en majorité grévistes ?

Dans la journée de mardi 17 janvier 2023, les premières prévisions de grève sont tombées. Les professeurs des écoles, notamment, sont fortement mobilisés. Jeudi 19 janvier 2023, selon le premier syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, 70% d’entre eux débrayeraient. Et ça risque de causer des problèmes pour les parents, obligés de garder leurs enfants.

Du côté du transport aérien, aucun appel à la grève n’est lancé, mais cela ne devrait pas empêcher certains salariés de débrayer. Toutefois, tous les regards sont pointés sur la CGT Pétrole qui menace de bloquer les raffineries et la distribution de carburant. Le souvenir des problèmes que la grève de ce secteur a causés en France à l’automne 2022 est encore très vif.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois