Carnets de l'Economie

Pour les Français, il faut plus de 1 700 euros par mois pour vivre




Olivier Sancerre
07/09/2019

Les Français évaluent à 1 760 euros par mois le revenu minimum pour vivre. Bien plus que le seuil de pauvreté, rapporte le dernier baromètre de la Drees, la Direction de la recherche, des études de l'évaluation et des statistiques.


Combien faut-il pour vivre décemment chaque mois ? À cette question, les Français interrogés par la Drees évaluent la somme minimale à 1 760 euros. Un montant bien plus élevé que le seuil de pauvreté qui s'établit à 1 026 euros pour une personne seule. Entre la perception et la réalité, il y a un écart de 71%. Fin 2016, il y avait 8,8 millions de personnes en situation de pauvreté, parmi lesquels 3 millions d'enfants — des personnes qui doivent donc se débrouiller pour boucler les fins de mois avec moins de 1 026 euros par mois.

La solidarité nationale est pourtant au rendez-vous. En 2017, les pouvoirs publics ont distribué 81 milliards d'euros de prestations sociales non-contributives (c'est à dire non soumises au versement de cotisations sociales au préalable) à 4,22 millions de personnes en difficulté. Des prestations qui permettent de réduire le taux de pauvreté de 8,2 points, selon la Drees. Malgré tout, ce taux a augmenté de 13,3% à 14% de la population en France, entre 2006 et 2016. Une tendance qui se retrouve partout en Europe.

Les prestations sociales non-contributives représentent 42% du revenu total des ménages pauvres : c'est environ 345 euros par mois, dont 14% de minima sociaux, autant d'aides au logement et 11% de prestations familiales. La Drees relève également que 18% des personnes interrogées se « sentaient pauvres » fin 2018, alors que le mouvement des « gilets jaunes » battait son plein. Les années précédentes, ce sentiment était partagé par 13% des Français.


Tags : pauvreté















Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.