Carnets de l'Economie

Pass sanitaire : les restaurateurs prévenus, pas d’aides d’État sans les contrôles




Paolo Garoscio
20/08/2021

La fronde contre le Pass sanitaire en France se poursuit : outre une certaine minorité de la population qui y est opposée, ce sont des professionnels de l’hôtellerie-restauration qui font de la résistance et s’organisent. Pour certains, ne pas contrôler le Pass sanitaire est même devenu un argument de vente. Une situation qui ne plaît pas du tout au gouvernement.


Les aides de l’État soumises au Pass sanitaire

Pixabay/Pexels
Pixabay/Pexels
En déplacement dans les Pyrénées-Orientales, à Bayonne, le 19 août 2021, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, est revenu sur les restaurateurs qui affichent leur refus de contrôler le Pass sanitaire de leurs clients. Le Pass est obligatoire dans tous les restaurants et bars de France depuis le 9 août 2021, ce qui a conduit à des manifestations régulières dans tout le pays.

Face à la situation, Bruno Le Maire a tenu à avoir un message de fermeté : les restaurateurs qui « ne veulent pas jouer le jeu du Pass sanitaire » seront punis. Outre les sanctions prévues par la loi, qui peuvent atteindre 45.000 euros pour une personne morale, « ils n’auront droit à aucune aide de l’État ». Une annonce dure alors que le gouvernement réfléchit justement à des mesures compensatoires pour les secteurs où le Pass sanitaire aurait eu un impact sur le chiffre d’affaires.

Tous les abus seront sanctionnés

Pour expliquer sa position, Bruno Le Maire rappelle que « c'est le contribuable qui finance le fonds de solidarité, alors je ne vois pas comment expliquer au contribuable qu'il va financer des gens qui trichent ». Si les manifestations sont nombreuses en France, l’opposition au Pass sanitaire ne recueille en effet pas le soutien de la majorité de la population alors que la vaccination a dépassé les 40 millions de Français disposant d’un schéma vaccinal complet.

« Tous les abus, nous les repérons et nous les sanctionnons », a déclaré le ministre de l’Économie, tout en précisant que « si nous nous apercevons qu'à cause du pass sanitaire, il y a eu des pertes de chiffre d'affaires, nous soutiendrons ces secteurs ». Une réunion est prévue le 30 août 2021 entre les professionnels et le gouvernement à ce sujet.










Décideurs

Les éditions de Fallois en cessation d'activité en décembre

Face à la hausse des prix de l’énergie, le « bouclier tarifaire » du gouvernement

Orange : grève nationale pour une hausse des salaires

La SNCF lance un abonnement pour les télétravailleurs