Carnets de l'Economie

Paris : les terrasses éphémères sont parties pour durer




Olivier Sancerre
09/06/2021

Les terrasses éphémères que l'on voit fleurir à Paris vont devenir pérennes une bonne partie de l'année, mais de gratuites elles deviendront payantes, a annoncé la mairie de Paris.


Pas de redevance jusqu'à fin septembre

Imaginées dès le premier déconfinement du mois de mai 2020, les terrasses éphémères permettent aux bars et aux restaurateurs parisiens d'étendre leur achalandage sur l'espace public et ce, gratuitement. Devant le succès de l'initiative, indispensable par ailleurs pour soutenir des professionnels fortement touchés par la crise sanitaire, la mairie de Paris va pérenniser ces structures mais avec des garde-fous et surtout, il faudra désormais payer une redevance (les établissements en sont cependant exonérés jusqu'au 30 septembre).

Les professionnels qui souhaiteront avoir une terrasse estivale seront soumis à une demande d'autorisation à partir du 21 juin. Dans l'attente de la décision des services de la mairie d'arrondissement, ils pourront continuer à exploiter cet espace mais gare : « Les toits, les bâches, les barnums, le bois de palette, la publicité seront interdits », prévient Olivia Polski, adjointe au commerce. En revanche, les établissements sont encouragés à utiliser des parasols, des auvents ou encore des structures végétalisées.

Initiative pérennisée

La mairie de Paris organisera même un concours des meilleurs aménagements de terrasses. Les professionnels peuvent s'installer sur les places de stationnement situées devant leur établissement, sur une place de chaque côté. Ils pourront aussi s'étendre sur l'espace situé devant un commerce voisin, mais ce dernier devra donner son accord. 

Pour le bien-être des riverains, la terrasse extérieure devra fermer à partir de 22h. Et les installations de musique amplifiée sont proscrites. Les contrevenants encourent des amendes et des sanctions pouvant aller jusqu'au retrait de l'autorisation en cas de récidive. Les installations extérieures pourront rester en place du 1er avril au 31 octobre. La mairie demandera par ailleurs une redevance au mètre carré, en fonction de l'attractivité de la rue.


Tags : restauration








Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches