Carnets de l'Economie

Mario Moretti Polegato, PDG de Geox : « Personne ne croyait en moi »




10/02/2014

Le PDG de l’une des marques de chaussures les plus connues au monde, Geox, n’aurait jamais dû faire ce travail. En fait, son père avait prévu pour lui qu’il reprenne l’entreprise viticole familiale. Mais une idée eue pendant un voyage aux Etats-Uni a complètement changé son destin, même s’il lui aura fallu plusieurs années avant de comprendre comment la faire fructifier.


cc/flickr/European Patent Office
cc/flickr/European Patent Office
L’histoire de Mario Moretti Polegato, PDG de Geox, est particulière. Et elle commence avec un simple voyage d’affaires aux Etats-Unis réalisé dans le cadre de son travail pour l’entreprise de son père. Comme il l’explique dans un entretien accordé à la BBC, il est allé à une conférence sur le vin à Reno, dans le Nevada, et a décidé de se prendre quelques jours pour faire un tour dans le désert. Aussi étonnant cela puisse paraître, c’est ainsi que tout a commencé.

Le jeune homme s’est rapidement trouvé dans une situation inconfortable car ses chaussures étaient trop chaudes pour le désert. Il a sorti son couteau suisse et a fait des trous dans ses semelles. La réussite de cette opération lui a fait comprendre qu’il tenait là une idée révolutionnaire, la base des chaussures Geox.

Durant trois ans, en parallèle de son travail dans l’entreprise familiale, il a conçu et breveté son invention : la « semelle qui respire ». Mais toutes ses tentatives de vendre son brevet aux grandes marques de chaussures se sont confrontées à un refus. « Je croyais fortement dans le projet. L’idée était tellement simple, tellement facile à expliquer ».

Ainsi, à l’âge de 45 ans, il contracte un prêt et lance sa propre marque, Geox. Les débuts ont été lents et difficiles, mais fort de son brevet déposé dans plus de 100 pays différents, sept ans plus tard la société était cotée en Bourse à Milan.

Aujourd’hui Geox compte plus de 30 000 employés dans le monde et quelques 1 300 magasins. Mario Moretti Polegato, qui détient encore 71% de la société, est devenu un milliardaire et un businessman reconnu.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?