Carnets de l'Economie

Les réseaux féminins sont des leviers indispensables dans les grandes entreprises




La Rédaction
23/11/2012

Les femmes prennent de plus en plus de place dans la vie économique et c'est à l'image des 20 % de femmes qui occupent des postes à haute responsabilité dans de grandes entreprises cotées que l'on peut constater à quel point les réseaux professionnels féminins ont boosté leur intégration. Ces derniers sont en effet indispensables et en plein boom.


Les femmes gagnent du terrain

Les réseaux féminins sont des leviers indispensables dans les grandes entreprises
Aujourd’hui, les femmes ne se cantonnent plus à jouer des rôles de second plan. Elles font désormais entendre leur voix et bousculent les positions. C'est le constat dressé par le Woman's Forum, qui se tenait en octobre 2012 à Deauville, et qui démontre que les femmes sont présentes à des postes de pouvoir, et notamment dans les sociétés du CAC 40, où elles occupent 20,99 % des sièges de la gouvernance. Ainsi, elles ont devancé la loi Zimmermann-Copé, qui impose 20 % de femmes administratrices d'ici janvier 2014. On observe cependant dans les sociétés cotées, mais moins importantes que celles du CAC 40, à savoir celles appartenant à l'indice SBF 80 que la proportion de femmes occupant des postes à responsabilité n'est encore que de 15,21 %. Mais ces dernières gagnent bel et bien du terrain, notamment grâce aux réseaux socioprofessionnels.

Les réseaux féminins : boosteurs de carrières

Que ce soit dans le privé ou le public, les femmes s’imposent. L'État commence d’ailleurs à appliquer la loi Zimmermann-Copé, notamment dans le groupe Safran, dont il est actionnaire. Cette loi est certes un moteur pour la carrière des femmes, mais l'on peut constater que les réseaux féminins y sont pour bien plus, ces derniers étant beaucoup plus efficaces. Et ce n'est pas sans raison, car le réseautage professionnel ou extraprofessionnel est bien souvent la clé des postes prestigieux. C’est pourquoi les réseaux féminins sont actuellement en plein boom, ne cessant d’être rejoints par de nouveaux membres. Certains de ces réseaux existent depuis plusieurs années déjà, et c’est grâce à eux que les voix féminines ont pu prendre de l’ampleur. Le réseau féminin est devenu puissant, et représente désormais un véritable accélérateur de carrière pour les femmes.

L'intérêt des réseaux féminins

La question est de savoir comment un réseau peut-il être un booster de carrière, et surtout comment l'utiliser à des fins professionnelles. Les réseaux féminins sont à la fois une réponse à ces questions, car ils sont là pour accompagner les femmes, et servent d’outil pour leur évolution professionnelle. Ainsi, les réseaux féminins permettent non seulement d'élargir son carnet d'adresses, mais aussi de partager des expériences de manière conviviale et d'en tirer des leçons pour son parcours professionnel. Les réseaux les plus importants organisent d'ailleurs des séminaires et des formations qui aident les femmes à faire valoir leurs compétences, en brisant la glace face aux supérieurs hiérarchiques masculins. Savoir exposer son savoir-faire, inspirer la confiance, et se faire repérer sont autant de facteurs qu'il faut prendre en considération pour percer dans un milieu où les hommes restent sourds aux voix féminines. Ainsi, les réseaux féminins ont réussi à faire évoluer les choses bien plus rapidement que les quotas de femmes, exigés aux postes à responsabilités. Et maintenant qu'elles y sont, les réseaux féminins entretiendront leurs positions.










Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023