Carnets de l'Economie

Les entreprises musclent leurs projets de recrutement




Anton Kunin
13/11/2019

D’ici la fin du premier semestre 2020, les entreprises françaises devraient procéder à 3,7 millions de recrutements, apprend-on du baromètre Data Emploi et Territoires publié par Adecco.


Projets de recrutement : le magasinage et la préparation de commandes en tête

Les recrutements devraient s’intensifier au sein des entreprises françaises. Ces dernières ont fait part de 3,7 millions de projets de recrutement sur la période allant du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020, un chiffre supérieur de 3,5% par rapport aux prévisions de recrutement sur les douze mois précédents. En chiffres absolus, cela correspond à 125.400 recrutements supplémentaires.

Les recrutements devraient être les plus nombreux dans le magasinage et la préparation de commandes (170.539), la relation technico-commerciale (112.624), le nettoyage de locaux (109.391), le service en restauration (107.807), l’assistanat commercial (94.281), le développement informatique (81.971) ainsi que parmi le personnel de cuisine (63.376).

La moitié des entreprises font part de difficultés à recruter

Tous secteurs et toutes régions confondues, la pénurie ressentie par les employeurs est de 50%. Cela signifie que la moitié des entreprises déclarent avoir des difficultés à recruter. La pénurie ressentie est la plus forte dans le secteur de la construction (65%). Cette information est d’autant plus inquiétante que ce secteur occupe la deuxième place du palmarès en termes de projets de recrutement (376.500), cette année leur nombre a d’ailleurs augmenté de 21.500, soit +6%. Viennent ensuite les activités informatiques et services d'information (63%) et la logistique (59%).

Quant aux des métiers en tension, il s'agit avant tout d'auxiliaires de vie (81%), de chauffeurs poids-lourds (76%) et de professionnels de l'informatique (67%).










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?