Carnets de l'Economie

Les défaillances d’entreprises reculent




Anton Kunin
30/10/2019

Jamais depuis 2007 les défaillances d’entreprises n’ont été si peu nombreuses sur un 3e trimestre. Avec 10.500 jugements prononcés, les trois mois qui viennent de s’écouler enregistrent une baisse de 9,2% par rapport au troisième trimestre 2018, révèle le cabinet Altares.


Les redressements judiciaires en baisse de 12%

Les défaillances d’entreprises restent toujours nombreuses, mais pour la première fois depuis plus d’une décennie, elles reculent. Sur un an, le recul a été de 9,2% (10.501, après 11.563 au troisième trimestre 2018). Pour constater un nombre de défaillances moins élevé, il faut remonter au troisième trimestre 2007 (10.300 procédures).

La procédure de redressement judiciaire s'inscrit en fort recul (-12,2%)… mais abstraction faite des 348 redressements judiciaires exceptionnels prononcés à la Réunion en août 2018, la baisse serait ramenée à -2,6%. Quant aux liquidations judiciaires, elles sont en baisse de 8%, en écho à la moindre sinistralité des TPE.

Les défaillances de sociétés de 50 salariés et plus sont en hausse de 30%

Les jugements de sauvegarde ont encore été minoritaires au troisième trimestre 2019 : seuls 200 ont été prononcés, soit moins de 2% de l'ensemble des procédures collectives.

Enfin, les défaillances reculent. Le recul en chiffres absolus est de 8%, et de 4% si l’on ne tient pas compte des redressements atypiques à la Réunion. Parmi les sociétés comptant au moins 50 salariés, les défaillances sont cependant en hausse (+30%). 73 PME de cette taille sont en effet entrées en procédure ce 3e trimestre 2019 contre 56 à la même période en 2018. À elles seules, ces 73 PME concentrent près du tiers des emplois menacés (11.600).















International
Daily news and analysis for corporate & political leaders