Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Les autocars « Macron » connaissent une popularité sans précédent




Anton Kunin
25/09/2018

2,4 millions de passagers ont été transportés par autocar sur les lignes intérieures au deuxième trimestre 2018. C’est 43% de plus qu’au deuxième trimestre 2017, révèle l’Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires (Arafer) dans son dernier bilan.


Cars « Macron » : la recette par passager bat de records

Jamais les autocars « Macron » n’ont recueilli une adhésion aussi large des Français ! Entre début avril et fin juin 2018, 2,4 millions de voyages ont été réalisés sur ces lignes intérieures, créées grâce à la libéralisation du marché en août 2015. Pour les transporteurs, ce deuxième trimestre 2018 fait aussi office de record en termes de chiffre d’affaires : 36,2 millions d’euros, soit une hausse de 40% comparé à la même période en 2017.

Avec un taux d’occupation des autocars historiquement haut de 61%, le revenu moyen au kilomètre par autocar s’élève désormais à 1,3 euro hors taxes. La recette au kilomètre par passager atteint quant à elle le nouveau record de 5,1 centimes d’euro, nous apprend l’Arafer.

La palme d’or du plus grand autocariste revient à Flixbus

Le nombre de liaisons commercialisées a augmenté de 26% comparé au premier trimestre 2018 et s’établit à 1811. 279 communes françaises étaient desservies. Ce chiffre est toutefois à pondérer, puisqu’il tient en partie au retour sur le marché de Migratour, un transporteur à l’activité saisonnière. En écartant cet opérateur, l’offre connaît tout de même une progression impressionnante de 11%. Cette dernière est assurée, pour l’essentiel, par deux des trois principaux opérateurs : Flixbus et Ouibus.

Les liaisons infrarégionales en particulier connaissent une progression importante de 72% sur un an, qui s’explique notamment par le marché croissant des liaisons aéroports. Le transporteur qui dispose de l’offre la plus dense sur le territoire est Flixbus (68% des villes desservies et 58% des liaisons commercialisées), devant Ouibus (56 % des villes desservies et 33% des liaisons commercialisées) et Eurolines/Isilines (32% des villes desservies et 26% des liaisons commercialisées).