Carnets de l'Economie

Le partenariat entre Air France-KLM et CMA CGM n'aura pas duré longtemps




Aurélien Delacroix
17/01/2024

Moins d'un an après le lancement de leur coopération dans le fret aérien, Air France-KLM et CMA CGM mettent fin à leur partenariat, une décision prise en raison des contraintes réglementaires et des difficultés de marché.


Nouvelle trajectoire pour Air France-KLM et CMA CGM

En moins d'un an, le partenariat stratégique entre Air France-KLM et CMA CGM, initialement prévu pour dix ans, a pris fin. Les deux entreprises avaient pour ambition de combiner leurs réseaux et capacités dans le fret aérien pour créer une synergie commerciale. Cependant, un « environnement réglementaire contraint » et des difficultés opérationnelles ont empêché cette alliance de fonctionner comme prévu. 

Malgré cette séparation, l'alliance capitalistique établie en parallèle n'est pas remise en question. Air France-KLM et CMA CGM vont désormais opérer indépendamment à partir du 31 mars 2024, tout en maintenant la possibilité de coopérations futures, bien que plus limitées.

La fin prématurée de cette coopération est principalement attribuable à l'impossibilité pour les deux groupes d'obtenir une immunité antitrust des États-Unis, un élément crucial pour étendre leur partenariat en Amérique du Nord. Cette difficulté s'inscrit dans un contexte de protectionnisme accru sous l'administration Biden et de tensions entre les États-Unis et les Pays-Bas concernant les vols à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. Par ailleurs, la dégradation des conditions de marché dans le secteur du fret, avec un déclin en tarifs et en volume, n'a pas facilité la poursuite de cette ambitieuse alliance.

Obstacles réglementaires aux États-Unis

La fin de ce partenariat a des répercussions importantes. CMA CGM, actionnaire à hauteur de 9% d'Air France-KLM, doit revoir ses engagements capitalistiques. La clause de lock-up des actions détenues par le groupe logistique marseillais a été ajustée, limitant tout désengagement jusqu'au 28 février 2025. Parallèlement, CMA CGM se retirera du conseil d'administration d'Air France-KLM en mars 2024, une décision dictée par les futures relations concurrentielles dans le domaine du fret aérien.

La fin de ce partenariat entre Air France-KLM et CMA CGM illustre la complexité des alliances stratégiques dans le secteur aérien, surtout face à un environnement réglementaire et de marché en constante évolution. Bien que cette séparation marque la fin d'une coopération ambitieuse, elle ouvre également la porte à de nouvelles stratégies individuelles pour chaque groupe.


Tags : fret aérien








Décideurs

Nvidia : capitalisation record, Google et Amazon battus

Crédits toxiques : BNP Paribas solde le conflit Helvet Immo

Taux d'usure 2024 : la fin de la mensualisation ?

Titres-Restaurant : les règles changent à nouveau en 2024