Carnets de l'Economie

Le gouvernement ne va pas toucher au système des soldes




07/01/2014

Avec l’avènement d’Internet et l’adoption, de plus en plus massive, de la vente en ligne, les habitudes de consommation ont changé ce qui conduit de plus en plus de commerçants à demander un changement dans le système des soldes qui devraient s’ouvrir demain mercredi 8 janvier dans la grande majorité des départements français.


cc/flickr/Gerard Stock
cc/flickr/Gerard Stock
Ce qui se passe actuellement est simple : les commerçants ne peuvent faire de soldes que durant les périodes définies par la loi Pinel. Une législation qui s’applique autant pour les commerces physiques que les commerces dématérialisés sur Internet, en tout cas pour les sites basés en France. Mais cela entraîne toutefois des dissimilitudes.

En effet, entre les « offre groupées » telles que celles proposées par le site Groupon, les ventes « flash » ou encore la concurrence des sites étrangers, il semblerait que les soldes, en tout cas sur Internet, se déroulent toute l’année. Les commerçants « traditionnels » estiment qu’il y a là un manque à gagner certain.

Ils demandent donc de plus en plus que soit revu le système des soldes défini par la loi Pinel. Une demande à laquelle le gouvernement ne compte pas céder. Pour Sylvia Pinel, ministre du commerce à l’origine de la loi du même nom, la loi Pinel « apporte une réponse équilibrée et équitable » même dans le cas de la concurrence sur Internet.

Les commerçants préféreraient un système à l’Allemande. De l’autre côté de la frontière les périodes de soldes ne sont pas réellement prédéfinies par la loi et donc les commerçant peuvent lancer des opérations spéciales à tout moment. Mais un tel système ne serait pas utile en France et confondrait le consommateur selon la ministre qui a déclaré lors d’une visite du centre de commandes du site Sarenza.com :

« Il est important de pouvoir maintenir une date stable pour les soldes afin de garantir une équité pour tous les commerçants et d'offrir une certaine lisibilité pour les consommateurs »










Décideurs

CES 2022 : les annulations se multiplient face au variant Omicron

Airbus : Qatar Airways attaque l’avionneur en justice

La hausse du Livret A en 2022 confirmée par Bruno Le Maire

PGE : le remboursement commencera bien en mars 2022