Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

La « pire année » pour le marché du smartphone




Olivier Sancerre
02/02/2019

Le smartphone ne fait plus recette ! Le marché a connu un coup d’arrêt en 2018, selon différents analystes. Les prix trop élevés et un rythme de renouvellement plus lent expliquent en partie le repli constaté.


IDC n’y va pas avec le dos de la cuillère : pour le cabinet, 2018 a tout simplement été la « pire année » pour le marché du smartphone. Les analystes ont enregistré une baisse des ventes de 4,1% d’une année sur l’autre, avec 1,4 milliard d’appareils écoulés en 2018. Durant le dernier trimestre, qui est pourtant celui des fêtes où les consommateurs sont prêts à renouveler leur équipement, les ventes ont plongé de 4,9%. Il s’agissait du cinquième trimestre de repli consécutif. Et il y a fort à parier que 2019 ne soit guère mieux orienté, prévient le cabinet.

Comment expliquer ce désamour, relatif, pour des produits si populaires ? Les constructeurs ont manifestement atteint le plafond de verre tarifaire : certains smartphones haut de gamme sont désormais commercialisés au-delà des 1 000 euros. À ce niveau de prix, les utilisateurs y réfléchissent à deux fois avant de remettre la main au portefeuille pour changer d’appareil chaque année. Par ailleurs, les consommateurs conservent plus longtemps des appareils qui, techniquement, évoluent finalement peu d’une année sur l’autre. Pourquoi vouloir renouveler son équipement s’il est toujours si performant ?

Sur le podium des constructeurs, Samsung est toujours premier : le groupe coréen détient 20,8% du marché mondial, malgré des ventes en recul de 8%. Apple conserve la deuxième place avec 14,9%, juste devant le constructeur chinois Huawei (14,7%). Ce dernier a l’ambition de devenir le numéro un mondial à terme. Les difficultés du marché du smartphone sont illustrées par Apple, dont les revenus tirés des ventes de l’iPhone ont chuté de 15% au dernier trimestre.


Tags : smartphones