Carnets de l'Economie

La méthode scrum : développer un produit en partenariat avec son client




La Rédaction
19/06/2012

Voilà une méthode pour le moins participative, la méthode scrum. Signifiant "mêlée", le terme scrum a été emprunté au monde du rugby, dont le caractère collaboratif se rapproche de la méthode de gestion managériale en entreprise.


La méthode scrum : développer un produit en partenariat avec son client
L'approche du scrum

L'approche du scrum consiste à segmenter le cycle de développement d'un produit en itération (sprints). Chaque sprint dure entre deux et quatre semaines, et donne lieu à une version intermédiaire d'un produit. Chaque version intermédiaire d'un produit est ainsi présentée aux clients qui peuvent donner leur avis, et plus important, faire un listing des priorités de développement en termes de fonctionnalités du produit. Et c'est à partir des avis et recommandations des clients que les équipes de développement s'engagent dans un nouveau sprint. Puis au terme de cet autre sprint, un autre produit intermédiaire est présenté aux clients, et ainsi de suite jusqu'à ce que le produit corresponde entièrement à leurs besoins. Il s'agit donc de les faire participer au développement des produits, dans le but d’adapter un produit à un besoin avéré, et non à un besoin hypothétique.

L'organisation du scrum

Dans un processus scrum, on distingue trois grands pivots, que sont le scrum master, le product owner, et bien entendu l'équipe. Le scrum master, contrairement à ce que son statut pourrait indiquer, n’est pas un chef de projet. Car, dans un processus scrum, il n'en existe pas. Ainsi, le scrum master est la personne qui a la responsabilité d'aider l'équipe à appliquer le scrum, veillant au bon fonctionnement du processus. Puis, le product owner, est quant à lui, le représentant des utilisateurs. Le product owner va ainsi opérer des ajouts ou des retraits de certaines fonctionnalités, en fonction des résultats issus des présentations clients. Il va établir les priorités des sprints à venir. Le product owner, est en quelque sorte le chef de projet des clients sur les aspects fonctionnels du produit. Enfin, l'équipe qui peut être composée de nombreux métiers a un pouvoir de décision durant tout le processus du scrum. Elle est autonome, et chacun des profils qui la composent est un exécutant autant qu'un chef de projet. Un véritable travail d'équipe où chacun à sa place.

La gestion du scrum

C'est le product owner qui a la charge de gérer le développement d'un produit. Pour ce faire, il tient un document, le product backlog, retraçant les userstories et mentionnant les priorités. Ces userstories sont en fait des fiches qui comportent des indications de la part des utilisateurs. Une fiche indique ainsi qui est l'utilisateur, ce qu'il attend du produit, etc. Les backlog changent au fur et à mesure du développement d'un produit et un autre document vient appuyer les prises de décision, le sprint backlog. Le sprint backlog est une liste retraçant les priorités fonctionnelles à développer avant chaque sprint. Le scrum est donc un processus qui se pilote à travers plusieurs étapes, chacune étant menée à bien dans un esprit de collaboration, privilégiant systématiquement la participation du client.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?