Carnets de l'Economie

La marque Thomas Cook reprise par Fosun




Olivier Sancerre
02/11/2019

Malgré la faillite retentissante du voyagiste, Thomas Cook va poursuivre son aventure… du moins, la marque de commerce. Elle a été reprise par Fosun, le géant chinois du tourisme.


La marque survit à la faillite

Si l'entreprise Thomas Cook a échoué à se restructurer, la marque Thomas Cook continuera de vivre au-delà de la faillite. Fosun s'est en effet porté acquéreur de la fameuse marque pour 11 millions de livres (13 millions d'euros). Le groupe reprend également les comptes des réseaux sociaux du voyagiste, et d'autres droits de propriété. Jusqu'à sa mise en liquidation le 23 septembre dernier pour n'avoir pas pu opérer de restructuration, le voyagiste était le plus ancien au monde : le groupe a été fondé il y a 178 ans.

Pour expliquer cette acquisition, Fosun met justement en avant l'âge vénérable de Thomas Cook. La marque est connue et reconnue partout dans le monde. Mais le groupe veut aussi se positionner comme le leader incontournable du secteur du tourisme : Fosun, déjà propriétaire du Club Med, envisageait déjà une prise de participation majoritaire dans le capital de Thomas Cook avant que le voyagiste ne soit mis en faillite.

Groupe vendu à la découpe

Thomas Cook n'a pas résisté aux incertitudes liées au Brexit, et surtout les changements de consommation pour les voyages touristiques lui ont été fatals. Il est vrai qu'aujourd'hui, il est fréquent d'organiser son voyage depuis internet, on ne se rend plus dans une agence. Les actifs du voyagiste sont vendus à la découpe par le liquidateur britannique. Ainsi, le réseau d'agences a été repris par Hays Travel, ce qui au passage permet de sauver 2 500 emplois sur les 9 000 que compte l'entreprise outre Manche.

En France, c'est le tribunal de commerce de Nanterre qui décidera du sort de Thomas Cook France. 20 dossiers ont été déposés pour la reprise de l'activité de la société, notamment le réseau de 174 agences en propre. Dans l'Hexagone, Thomas Cook emploie 780 salariés.


Tags : thomas cook