Carnets de l'Economie

La journée de carence rétabli pour les fonctionnaires




Olivier Sancerre
06/07/2017

Les fonctionnaires ne seront plus payés durant le premier jour d'un congé maladie. Gérald Darmanin rétablit le jour de carence qui avait été supprimé par le précédente exécutif.


Le ministre de l'Action et des Comptes publics a annoncé le rétablissement du jour de carence à l'occasion des États généraux des comptes de la nation, à Bercy. Il s'agit de lutter contre l'absentéisme des agents, a-t-il déclaré, tout en précisant que ces absences sont aussi la conséquence de « souffrances d'une partie d'entre eux ». Malgré tout, l'absentéisme « désorganise les services, alourdit la charge de travail des collègues en poste et coûte environ 170 millions d'euros par an », a-t-il rappelé.

Le jour de carence avait été mis en place sous Nicolas Sarkozy de 2012 à 2014, pour des motifs sensiblement identiques à ceux avancés par Gérald Darmanin : lutte contre l'absentéisme donc, mais également de réduire les inégalités avec le secteur privé où la carence est généralement de trois jours durant lesquels la Sécurité sociale ne verse aucune prestation. Souvent, c'est l'employeur qui compense la perte de salaire ; mais pour le secteur public, aucune compensation n'est prévue.

En arrivant au pouvoir, François Hollande avait supprimé cette mesure jugée « inefficace et injuste ». Elle est donc de retour avec le nouveau gouvernement d'Edouard Philippe, qui entend l'inscrire dans le projet de loi de finances pour 2018. Les fonctionnaires devront également se serrer un peu plus la ceinture puisque l'exécutif a gelé le point d'indice pour cette année dans l'objectif de réduire le déficit public.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois