Carnets de l'Economie

La fraude par chèque explose en 2019




Paolo Garoscio
22/09/2020

L’observatoire de la sécurité des moyens de paiement a publié le 22 septembre 2020 son rapport annuel portant sur l’année 2019. Les cartes bancaires continuent d’être extrêmement sécurisées en France, mais les paiements par chèque ont vu la fraude exploser pour représenter plus de 500 millions d’euros.


Le sans contact bondit avec la Covid-19

Pixabay/ThedigitalWay
Pixabay/ThedigitalWay
Premier enseignement, et pas des moindres, du rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement : le paiement sans contact a connu une croissance inouïe avec la Covid-19. Devenu, malgré lui, un nouveau « geste barrière », il aurait connu durant les premiers mois après le confinement, également analysés par l’Observatoire, une hausse de 60% en nombre de transactions et de 120% en montant.

C’est une bonne nouvelle puisque le sans contact reste ultra-sécurisé : seulement 0,019% des transactions réalisées en France avec la technologie sans contact ont été frauduleuses en 2019. Un taux inférieur, même, à l’ensemble des transactions par carte bancaire qui ont été 0,064% à être frauduleuses en 2019.

Le chèque : une fraude qui augmente en flèche

L’Observatoire souligne également la baisse, en 2019, des fraudes liées au paiement à distance, notamment grâce à l’adoption de plus en plus généralisée d’un système d’authentification forte à deux facteurs. Seulement 0,170% de ces transactions auraient été frauduleuses en 2019.

Par contre, la tendance de la fraude par chèque augmente. Si les chèques sont de moins en mois utilisés en France et ne représentent plus que 6% des transactions dites « scripturales » (moyen de paiement sans manipulation d’argent), ils représentent à eux seuls 46% des fraudes aux moyens de paiement en France.

La hausse, en 2019 par rapport à 2018, a été considérable en termes de montants : +20%. Ce sont près de 540 millions de transactions frauduleuses par chèque qui ont ainsi été enregistrées en 2019 en France.










Décideurs

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine








Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués