Carnets de l'Economie

La Poste : le timbre rouge, c'est terminé !




François Lapierre
22/07/2022

Branle-bas de combat au sein de La Poste. Le groupe a en effet annoncé la disparition du timbre rouge dès le 1er janvier prochain. Il sera remplacé par une « e-lettre rouge ».


Une lettre électronique distribuée le lendemain

Les Français n'envoient plus que cinq lettres prioritaires par an, contre neuf en 2010. Des plis distribués le lendemain qui coûtent cher à La Poste, sans oublier le coût environnemental. La suppression du timbre rouge à partir du 1er janvier 2023 contribuera à l'économie de 60.000 tonnes de CO2 par an, soit une baisse d'un quart des émissions de l'entreprise.

Néanmoins, cela ne veut pas dire que La Poste abandonne les courriers prioritaires : ils sont remplacés par des « e-lettre rouge » ! Le pli, rédigé depuis le site web du groupe, un automate ou au guichet avec l'aide d'un employé, sera imprimé « à proximité du destinataire » et « dans le respect de la confidentialité du contenu » et distribué le lendemain.
 

Des services de suivi supplémentaires

Le prix de cette « e-lettre » sera de 1,49 euro, au lieu de 1,43 euro pour un timbre rouge. À partir de janvier prochain, le timbre vert évoluera lui aussi : sa distribution passe de deux à trois jours, sans changement de prix (1,16 euro). Une option de suivi de distribution sera proposée à 50 centimes. Une nouvelle lettre « turquoise services plus » fera son apparition : pour 2,95 euros, elle sera distribuée en deux jours avec des services supplémentaires avec des options de traçabilité et une compensation « en cas de délai de distribution excessif ».

La lettre recommandée reste en place avec sa distribution sous les trois jours, mais son prix est en hausse à 4,83 euros au lieu de 4,55 euros. La Poste précise que les professionnels pourront bénéficier de tarifs adaptés plus économiques selon les modes d'affranchissement et les volumes. L'entreprise estime que ces changements n'auront que très peu d'impact sur le budget des ménages, qui consacrent en moyenne 37 euros par an aux envois postaux, contre 45 euros en 2016.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?