Carnets de l'Economie

La Poste : des changements à venir le 1er janvier 2023




Paolo Garoscio
27/12/2022

Le courrier classique a été remplacé par les e-mails depuis le début du 21e siècle, et La Poste a du s’adapter. À mesure que les habitudes ont changé, le service a changé… et une nouvelle étape sera franchie le 1er janvier 2023. Le timbre rouge, historiquement le plus cher mais aussi le plus rapidement distribué, va cesser d’exister.


La fin du timbre rouge le 1er janvier 2023

Outre les annuelles variations tarifaires, le 1er janvier 2023 va apporter plusieurs changements au service fourni par La Poste. Le plus emblématique est sans aucun doute la disparition du timbre rouge. La Poste le remplace par un service en ligne, la « Lettre en ligne », appelé également « e-lettre rouge ». Un service hybride accessible sur Internet mais aussi dans les bureaux de poste.

Le timbre rouge, lui, ne pourra plus être acheté. Et inutile de faire des réserves avant la fin de l’année 2022, ce que faisaient les utilisateurs afin de faire quelques économies. Avec sa disparition, c’est le service entier qui ne sera plus disponible. En l’occurrence, le courrier envoyé avec des timbres rouges achetés auparavant sera distribué en trois jours, et pas en un jour.

Tous le courrier distribué en trois jours

Il en va de même pour le timbre vert, dont le délai de distribution était de deux jours. Le courrier sera distribué en trois jours. Les timbres verts restent néanmoins d’actualité, contrairement aux timbres gris, distribués normalement en quatre jours et qui n’existeront plus. Toutefois, les timbres n’ayant pas de date limite de validité, les timbres rouges comme les gris pourront toujours être utilisés.

Autre nouveauté de l’année 2023 : le timbre turquoise. Plus cher, il aura un délai de distribution de deux jours et pourra permettre le suivi du courrier si nécessaire. En outre, une prise en charge depuis une boîte aux lettres normalisée, en France, est prévue.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois