Carnets de l'Economie

La Fnac lance sa propre carte bancaire




Anton Kunin
03/05/2017

Après Carrefour, Auchan, Leclerc et Intermarché, entre autres, voici qu’un autre poids lourd du commerce lance sa carte bancaire. Gratuite, elle a une offre de « cashback » à la clé, mais n’offre pas l’ensemble des avantages d’une carte bancaire classique.


Carte Fnac : une carte bancaire… qui n’en est pas une

Avec cette nouvelle carte de paiement Fnac Mastercard, le client peut régler ses achats dans l’ensemble des commerces acceptant les cartes Mastercard et retirer des espèces dans des distributeurs. Sur chaque achat réglé et chaque retrait, 1 % de la somme revient sous forme de « cashback ». Elle peut ensuite être convertie en chèques-cadeau utilisables dans les magasins Fnac.

Cette carte est émise par Crédit Agricole Consumer Finance, une filiale du Crédit Agricole spécialisée dans le crédit à la consommation. À travers son autre organisme de crédit, Sofinco, le Crédit Agricole propose déjà les cartes de crédit Printemps, les cartes R Premium et Kangourou pour l’enseigne La Redoute, ainsi que les cartes de crédit Fnac.

Cette nouvelle carte Fnac ne constitue cependant pas un moyen de paiement 100 % autonome, car elle doit obligatoirement être rattachée à une carte bancaire existante, forcément émise par une autre banque. Ainsi, sur cette carte Fnac, il n’y a jamais de solde à proprement parler : elle ne sert que d’« intermédiaire » pour faire prélever une somme sur une carte bancaire classique.

Une carte gratuite pour fidéliser et courtiser une nouvelle clientèle

La carte de paiement Fnac est accessible aux adhérents Fnac (adhésion Carte Fnac pour 3 ans pour 30 euros ou Carte Fnac+ pour 49 euros par an). Le premier de ces programmes de fidélité offre 5% de remise immédiate et permanente sur les produits High Tech / Kids / Papeterie / Sport / Bricolage / Jardinage, 5% de remise immédiate sur les livres en magasin et une livraison gratuite à domicile des livres achetés sur Fnac.com. La Carte Fnac+ offre en plus une livraison gratuite en un jour ouvré ou en 2 heures sur certains produits, ainsi que l’accès aux caisses prioritaires.

Cette nouvelle carte bancaire est la seule carte gratuite parmi celles proposées par les grandes enseignes. À titre de comparaison, la carte Casino coûte 16 euros par an, les cartes Cdiscount et Conforama 15 euros, la carte Auchan 12 euros, la carte Castorama 9,90 euros…

N’étant pas présentée avant tout comme une carte de crédit, la carte de paiement Fnac permet néanmoins de profiter du paiement différé en début de mois suivant et ce, « gratuitement », assure l’enseigne. Au-delà de sa fonction de fidélisation, cette carte pourrait donc potentiellement servir de porte d’entrée à la souscription de la carte de crédit Fnac, beaucoup plus rémunératrice pour l’enseigne et son émetteur.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs