Carnets de l'Economie

L’OFCE pessimiste pour le chômage en France




Paolo Garoscio
17/10/2023

Selon les dernières prévisions macroéconomiques de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), publiées le 17 octobre 2023, la France pourrait connaître une évolution notable de son taux de chômage à la fin de 2023 et en 2024. Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement.


Le ralentissement de la création d’emplois se confirme en France

En 2022, l'économie française a connu une période favorable avec la création de 172 000 emplois au premier semestre de 2023. Cependant, l'OFCE note un ralentissement dès le deuxième trimestre de cette même année. Ce qui n’aura permis au taux de chômage en France de ne baisser qu’à 7,2%. Si les prévisions de l'OFCE se confirment, ce taux pourrait atteindre 7,9% à la fin de l'année 2024. Une trajectoire contraire à celle prévue, véritable « renversement de la courbe » selon les termes de l’OFCE.

Plusieurs éléments sont mis en avant par l'OFCE pour expliquer ces prévisions. La croissance modérée de l'activité économique et le rattrapage des pertes de productivité des années précédentes pourraient influencer le marché de l'emploi. De plus, l'année 2024 pourrait voir une baisse de l'inflation, avec des taux estimés à 3,3% en moyenne annuelle et 2,3% en glissement annuel en fin d'année. La croissance économique serait quant à elle de 0,8%, impactée par les augmentations des taux d'intérêt directeurs.

Des prévisions pessimistes qui impactent le chômage

Le gouvernement français prévoit une croissance du produit intérieur brut de 1,4% pour 2024. Prévision qui devrait aider le chômage à baisser, alors que l’objectif de l’exécutif est d’atteindre le « plein emploi ». Mais la Banque de France est légèrement plus pessimiste avec une prévision de 0,9%.

Sur le plan mondial, l'OFCE prévoit une baisse des prix de l'énergie d'ici fin 2023… qui ne suffira pas à redresser la barre. Un ralentissement global qui risque d’entraîner une augmentation du taux de chômage dans de nombreux pays industrialisés. Dont la France, semble-t-il.










Décideurs

Titres-Restaurant : les règles changent à nouveau en 2024

Apple sera-t-elle contrainte de payer ses impôts irlandais ?

VTC : lourde sanction pour Uber et Lyft

Congé payés et arrêts maladie : la CPME lance une pétition pour changer la loi








Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués