Carnets de l'Economie

L’Italie table désormais sur 5,8% de croissance en 2021




Paolo Garoscio
07/09/2021

Bonne nouvelle pour l’Italie, premier pays touché par la crise sanitaire et parmi les pays européens ayant le plus souffert économiquement de la pandémie : la relance se porte bien. Au point que le gouvernement a relevé ses estimations de croissance pour 2021… tout comme l’OCDE. La raison principale ? Le plan de relance européen.


Italie : 1,3% de croissance de plus qu’en avril 2021

Pixabay/RGY23
Pixabay/RGY23
La révision de la croissance italienne, annoncée par Mario Draghi, Premier ministre, est loin de celles qu’on a l’habitude de voir. Si, généralement, les révisions sont de quelques dixièmes de point à la hausse ou à la baisse, par rapport aux estimations d’avril 2021, l’Italie table désormais sur 1,3% de croissance de plus. Un rebond qui a de quoi rassurer le pays.

Ce dernier a subi une des pires crises économiques de l’Union européenne, voyant son PIB reculer de 8,9% en 2020. Si, malgré le rebond, la croissance ne suffira pas à effacer la crise, avec une croissance désormais attendue à 5,8% par le gouvernement italien, l’Italie s’aligne avec les autres grandes puissances européennes, notamment la France qui table sur une croissance de 6% en 2021.

Le plan de relance européen booste la croissance italienne

La révision, en forte hausse, de la croissance italienne, révélée dimanche 5 septembre 2021 lors d’un Forum économique par le ministre italien de l’Économie, Daniele Franco, est confortée par une révision similaire des prévisions de croissance de l’OCDE, publiée le 6 septembre 2021. Désormais, l’Organisation pour la coopération et le développement économique table sur 5,9% de croissance en 2021 pour l’Italie, contre 4,5% auparavant. L’OCDE se révèle donc même légèrement plus optimiste que le gouvernement.

Celui qui pourrait être le miracle économique de l’Italie est porté par Mario Draghi, technicien et ancien gouverneur de la BCE, mais surtout par le plan de relance de l’Union européenne dont l’Italie est un des principaux bénéficiaires. Le pays devrait toucher plus de 190 milliards d’euros.










Décideurs

Orange : grève nationale pour une hausse des salaires

La SNCF lance un abonnement pour les télétravailleurs

Les salaires des patrons du Cac 40 attendus en hausse

AirBnb écope d'une amende de la DGCCRF pour des mentions légales non conformes