Carnets de l'Economie

Immobilier de bureaux : en Ile-de-France, la demande a chuté de 45% en 2020




Anton Kunin
31/03/2021

Télétravail, baisse de l’activité économique en général… : le marché de l’immobilier commercial ne pouvait clairement pas échapper à une baisse brutale en 2020. En Ile-de-France, la demande placée a chuté de 45%, nous apprend le spécialiste des investissements immobiliers Catella.


Immobilier de bureaux : en Ile-de-France, la demande placée est au plus bas

L’année 2020 a été dure, très dure pour l’immobilier commercial. En Ile-de-France, la région qui concentre le plus de mètres carrés de bureaux, la demande placée s’est repliée de 45% par rapport à 2019. Avec seulement 1,3 million de mètres carrés, la demande placée est descendue à son niveau le plus bas.

Cette baisse a surtout impacté les transactions de grandes surfaces : 21 transactions supérieures à 5.000 m2 ont été signées en Ile-de-France en 2020 contre 72 en 2019, soit une baisse de 54%. Les transactions de 0 à 5.000 m2 accusent quant à elles un recul de 36%. Dans Paris, la baisse est globalement de 48% par rapport à 2019, affectant principalement les pôles tertiaires (-47%).

Immobilier de bureaux : les loyers baissent partout, sauf dans le centre de Paris

Résultat de cette chute de la demande, à fin 2020, les taux de vacance sont élevés : 4,2% à Paris et 6,4% en Ile-de-France. Et, conséquence logique de cette « suroffre » soudaine, les loyers baissent en province mais aussi dans le quartier des affaires de l’ouest de Paris. À l’inverse de la tendance générale, ils augmentent dans le quartier central des affaires de Paris.

Cette baisse des rendements n’a pas été sans conséquences pour l’attractivité de l’immobilier de bureaux : les montants investis en immobilier non résidentiel ont chuté de 38%. À La Défense, aucune transaction n’a été enregistrée en 2020. Toujours est-il que les montants investis dans Paris intra-muros et les communes phares de la première périphérie ouest et sud restent importants.


Tags : immobilier








Décideurs

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise

Norvège : le fonds souverain conditionne ses investissements à la parité

Ferrari augmente le bonus pour ses salariés de 2.100 euros

Tesla : des milliers de fichiers confidentiels volés







International
Daily news and analysis for corporate & political leaders