Carnets de l'Economie

Immobilier : 2019 a été une année record




Paolo Garoscio
03/01/2020

L’effet des taux d’intérêt très bas des crédits immobiliers, qui n’ont cessé de baisser durant l’année 2019 atteignant des niveaux historiquement pas, à moins de 1,2%, s’est fait sentir. 2019, selon le bilan de MeilleursTaux.com, courtier en crédits immobiliers, a été une année record.


Le million de transactions dépassé

Premier record, et pas des moindres, le nombre de transactions : les notaires de France s’attendaient déjà à ce que le seuil historique du million de biens immobiliers en France soit atteint en 2019 et ce fut bien le cas : selon le bilan de Meilleurtaux, 1,1 million de transactions immobilières ont été conclues dans le courant de l’année. Du jamais vu.

Les taux bas ont notamment profité aux primo-accédants : leur longévité prévue leur permet de prendre un crédit sur 25 voire 30 ans sans inquiéter les banques. Résultat : leur âge moyen est en baisse et leur nombre augmente. C’est le cas, comme le rapporte RTL, de Corentin, jeune professeur de mathématiques à Saint-Étienne qui a pu s’offrir son premier appartement, un 63 mètres carrés, à 22 ans.

L’investissement locatif a le vent en poupe

Toujours selon RTL, qui a interrogé Arnaud Zapotoki, directeur de l’agence Meilleurtaux de Saint-Étienne, c’est l’investissement locatif qui a le vent en poupe : il représenterait 70% des achats, en tout cas dans sa ville. Mais la tendance devrait être généralisée : selon le profil, il est possible de trouver un investissement locatif dont le revenu mensuel est en mesure de payer le crédit. Une acquisition à coût quasiment nul pour le budget du ménage, en somme, et qui permet de préparer l’avenir.

L’année 2020 reste toutefois incertaine : les taux pourraient remonter car un risque d’insolvabilité des établissements de crédit est de plus en plus pris au sérieux...















International
Daily news and analysis for corporate & political leaders