Carnets de l'Economie

Google veut acheter des brevets en masse




28/04/2015

Le géant de Mountain View veut se créer une petite collection de brevets divers et variés. Et il peut se le permettre avec ses montagnes d'argent liquide qui traînent sur ses comptes. Mais au lieu de dépêcher des équipes pour aller chercher les brevets qui pourraient intéresser de près ou de loin le groupe, que ce soit pour développer quelque chose ou pour empêcher un concurrent d'obtenir le brevet en question, il va attendre que les détenteurs de brevets se présentent à lui.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin

Le moteur de recherche veut lancer une nouvelle plateforme internet dans le cadre d'un programme d'achat de brevets. Le groupe l'a annoncé par le biais d'Allen Lo, conseiller juridique adjoint aux brevets de Google qui a publié un post sur le blog officiel du moteur de recherche dans lequel il « invite à nous vendre vos brevets ».

Car Google est toujours intéressé par de nouveaux brevets qui pourraient lui permettre de développer de nouvelles technologies sans risquer des plaintes pour violation de brevets, notamment par ceux qu'on appelle les « Patent Troll », ces sociétés spécialisées dans l'achat de brevets et qui gagnent de l'argent en attaquant en justice d'autres sociétés.

Le programme, baptisé Patent Purchase Promotion, offre la possibilité aux entreprises et particuliers qui détiennent un ou plusieurs brevets qu'ils désirent vendre de s'adresser directement à Google. La plateforme ouvrira le 8 mai 2015 et ne sera disponible que jusqu'au 22 mai 2015.

Les détenteurs fixeront leur prix et Google étudiera tous les dossiers. Le groupe pense pouvoir répondre avant fin juin pour clore les transactions durant le mois d'août.

Ce programme est totalement expérimental pour Google qui ne garantit ni son succès ni qu'il pourra le relancer à l'avenir.

Mais si le succès est au rendez-vous et que les propositions sont intéressantes pour le groupe, il est fort possible que ça devienne quelque chose d'habituel.











Décideurs

Jeff Bezos franchit les 200 milliards de dollars de fortune

Bannissement de TikTok aux USA : Zuckerberg impliqué ?

Royaume-Uni : une quarantaine imposée aux voyageurs en provenance de France

Bernard Arnault : grand perdant de la Covid-19 parmi les milliardaires