Carnets de l'Economie

Free Mobile veut casser les prix des forfaits 4G




25/11/2013

En janvier 2012, Free Mobile redessinait dans un tremblement de terre le paysage de la téléphonie en France, avec des offres à prix cassés. Le trublion a depuis initié une guerre des prix qui profite aux consommateurs, mais qui provoque également une baisse des marges chez les opérateurs traditionnels.


Free Mobile veut casser les prix des forfaits 4G
Avec le lancement de leurs réseaux 4G, Orange, SFR et Bouygues Telecom tentent actuellement de reconstituer des marges mises à mal par des forfaits téléphonie et 3G à bas coût. Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, maison-mère de Free, y voit là le retour d’anciennes pratiques qu’il compte bien, une fois de plus, dynamiter.
 
Niel a donné le fond de sa pensée durant une interview pour l’émission de France 2, Complément d’Enquête. Il explique que les opérateurs « se sont sentis obligés d'avancer leur lancement de la 4G pour pouvoir augmenter leurs prix et engranger toujours plus de bénéfices ». Free Mobile compte une fois de plus y mettre bon ordre : « On les laisse augmenter leurs prix tranquillement, et puis on arrivera pour recommencer à diviser par deux les prix du marché. On ne va pas se priver ! »
 
Les états-majors des trois opérateurs « historiques » n’ont pas vraiment dû apprécier, même si certains ont crié au bluff… ce qui n’est pas sans rappeler la période qui avait précédé le lancement des offres 3G de Free.
 
Néanmoins, il reste encore au quatrième opérateur à lancer son propre réseau 4G, et là il faudra patienter. Pour Xavier Niel, « 90 % des Français n'en ont rien à faire de la 4G. 8 % des Français sont intéressés par la 4G », ce qui explique l’attentisme de mise chez Free, qui commence toutefois à déployer ses antennes.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois