Carnets de l'Economie

Faux comptes : les doutes d'Elon Musk pourraient faire capoter l'achat de Twitter




Olivier Sancerre
18/05/2022

Elon Musk finira-t-il par réellement acheter Twitter ? La question se pose alors que l'homme le plus riche du monde semble faire marche arrière à cause de la question des faux comptes.


Elon Musk recule

« La transaction ne pourra pas aller de l'avant », a menacé Elon Musk dans un message à ses abonnés sur Twitter, à moins que le directeur général du réseau social, Parag Agrawal, puisse prouver que moins de 5% des comptes sont des faux. Tant qu'il ne pourra pas démontrer ce chiffre, alors l'opération menée par le milliardaire est mise sur pause. Jusqu'à son arrêt pur et simple ?

Elon Musk a fait part de ses doutes durant une conférence vidéo. Alors que Twitter parle de « moins de 5% de faux comptes », il estime au contraire que le réseau social compte « 20% de faux comptes et de spam ». Soit quatre fois plus que l'affirmation de l'entreprise, et il a ensuite ajouté : « Mais le vrai chiffre pourrait être bien supérieur ». Dans ces circonstances, « vous ne pouvez pas payer le même prix pour quelque chose qui est dans un état bien pire que ce qui était présenté ».

Émoji « étron »

Plus l'homme d'affaires se pose des questions, plus ses inquiétudes grandissent, a-t-il poursuivi. Ces déclarations sont-elles un moyen de préparer le terrain à une éventuelle annulation de l'opération ? Elon Musk propose 44 milliards de dollars pour acquérir Twitter, et l'un de ses objectifs est justement de supprimer les « bots » et les faux comptes. En fin de semaine dernière, il a commencé à émettre des doutes sérieux sur ce chiffre de 5%, annonçant la « suspension » temporaire de la transaction.

Parag Agrawal a répondu, toujours sur Twitter, en expliquant comment le réseau social comptabilisait le nombre de faux comptes, une méthode qui s'appuie sur l'adresse IP du compte, le numéro de téléphone, la localisation, etc. Une méthode qui ne peut être reproduite de façon indépendante, a-t-il assuré. Ce à quoi Elon Musk a répondu avec un émoji « étron »…


Tags : twitter








Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?