Carnets de l'Economie

Family Video : la dernière chaîne de location vidéo rentable




22/01/2014

Alors que les supports physiques pour les vidéo semblent désuet et que la grande majorité des producteurs et des distributeurs se tournent vers le digital, il y a une chaîne, aux Etats-Unis et au Canada, qui fait de la résistance. Mieux, elle serait rentable et en légère expansion. Il s ‘agit de Family Video qui a encore quelques 800 magasins franchisés d’ouverts.


cc/flickr/Scott Clark
cc/flickr/Scott Clark
Le  géant des vidéoclubs, Blockbuster, a fermé ses portes « physiques » fin 2013 et avec lui tout le monde pensait que la location de dvd n’aurait plus jamais une chance. Pourtant, Family Video a ouvert une douzaine de magasins dans les deux dernières années.

Le secret de la chaîne a été de comprendre ce que voulaient les clients et d’aller même au-delà de ça créant de nouveaux services. Avec des prix aussi raisonnables que la location digitale (entre 1 et 3 dollars par film), Family Video propose également aux bons élèves (ce qui montrent un 18/20 à un devoir) de repartir avec une location gratuite.

Mais ce n’est pas tout. Le succès de Family Video repose aussi sur le choix « en personne » des films et sur le conseil des vendeurs. Le même principe qui fait que nombre de passionnés de littérature préfèrent les librairies indépendantes que les grands groupes ou les sites internet.

Mais ce qui a permis à Family Video de survivre et même de continuer son expansion a été le lancement de partenariats. Par exemple, nombre de points de vente se trouvent dans des stations-essence où les gens s’arrêtent plus facilement.

Un autre partenariat a été conclu avec une chaîne de pizzas. Lors de la commande par téléphone, outre la pizza le film de votre choix vous est livré pour un prix toujours identique. Et pour des grosses commandes, la location est offerte.










Décideurs

Bernard Arnault : grand perdant de la Covid-19 parmi les milliardaires

Monsanto condamnée en appel dans l’affaire Roundup

Transport routier : la réforme européenne adoptée, vives critiques à l’Est

Jeff Bezos bat son propre record de richesse