Carnets de l'Economie

Facebook serait en lice pour se payer Blackberry




30/10/2013

L'information est à prendre des pincettes. D'après le Wall Street Journal, des dirigeants de Blackberry se seraient rendus la semaine dernière en Californie pour rencontrer certains membres de Facebook. Cette rencontre relance les spéculations sur un possible rachat du fabricant de mobiles canadien.


Le rachat de Blackberry pourrait être une aubaine pour Facebook. Avec la moitié de ses revenus tirés des appareils mobiles, le réseau social pourrait en effet être intéressé de ne plus dépendre des fabricants de portables.

Cela permettrait à Facebook de produire son propre téléphone, à partir de la technologie Blackberry, bien que Mark Zuckerberg ait publiquement démenti une telle idée, la qualifiant de "mauvaise stratégie".

Cependant, Facebook ne serait pas le seul en lice pour le rachat de Blackberry. Il faut aussi compter parmi eux le chinois Lenovo, et le fondateur de la marque, Mike Lazaridis. Les candidats commencent à se presser.

Toujours dans le rouge, Blackberry a conclu fin septembre un accord avec un consortium, Fairfax, en vue d'un rachat futur, pour 4,7 milliards de dollars. L'offre arrive à expiration le 4 novembre. A cette date, Blackberry se retirera également des marchés financiers.

Toutefois, la vente de Blackberry n'est pas la seule option envisagée. La société pourrait tout aussi bien être démantelé, en trois parties : une division téléphone et système d'exploitation, une autre spécialisée dans les réseaux professionnels et une autre pour le système de messagerie BBM.

A l'heure actuelle, Cisco et Google seraient également en discussion avec Blackberry pour une reprise partielle des activités.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs