Carnets de l'Economie

Énergie : des économies nécessaires pour éviter les pénuries fin 2022




Paolo Garoscio
29/03/2022

Les prix de l’énergie explosent sur les marchés à cause de la reprise de l’activité économique mais, surtout, de la guerre en Ukraine et des sanctions que l’Occident a infligées à la Russie et vice-versa. 2022, qui devait être une année de croissance, commence mal… et le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) s’inquiète déjà pour l’hiver 2022-2023.


Énergie : économiser dès le printemps…

Pixabay/stevepb
Pixabay/stevepb
Dans un entretien accordé au journal Les Echos publié le 28 mars 2022, Jean-François Carenco, président de la CRE, se montre déjà inquiet : la situation sur le front de l’énergie est inédite en France comme ailleurs en Europe. Les sanctions internationales contre la Russie et les tensions géopolitiques mondiales sont au plus haut et pourraient continuer durant toute l’année.

Pour le président de la CRE, les Français, particuliers comme entreprises, doivent donc faire des efforts. « Il faut économiser du gaz et de l’électricité en France dès maintenant sinon cela pourrait mal se passer l’hiver prochain », estime Jean-François Carenco. Le risque ? Une pénurie massive d’énergie, notamment de gaz, au moment où la consommation va repartir à la hausse avec la baisse des températures liée à l’hiver.

… car les problèmes vont se multiplier

Si Jean-François Carenco s’inquiète, ce n’est pas uniquement à cause de la guerre économique lancée par l’Europe contre la Russie. Cette dernière risque de créer des tensions sur le marché du gaz et du pétrole, mais ce n’est pas le seul problème que connaîtra la France en 2022. Sur le front de l’électricité aussi, l’Hexagone est à risque ; et ce malgré ses centrales nucléaires.

En effet, la CRE estime que la production d’électricité en France tombera, en 2022, au plus bas depuis 1991. En cause : plusieurs opérations de maintenance prévues de longue date par EDF auxquelles s’ajoutent des problèmes inattendus sur des réacteurs censés continuer de produire.










Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023