Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Emploi : les grands groupes recrutent surtout des profils peu qualifiés mais paient plus




Anton Kunin
12/12/2017

Selon une étude du moteur de recherche d'offres d'emploi en ligne Adzuna, les grands groupes recrutent majoritairement des titulaires de BTS et DUT (25 % des offres), les Bac+5 ne représentant que 15 % des offres. Les start-ups, au contraire, sont principalement intéressées par les diplômés d'école de commerce (22 % des offres).


Les start-ups recherchent des candidats « force de proposition », les PME les « organisés »

Sur le marché de l’emploi, les grands groupes, les PME et les start-ups ne cherchent pas du tout les mêmes profils. Si des qualités telles que l'autonomie, le dynamisme et la motivation sont attendues quels que soient le type et la taille de l’entreprise (l’autonomie est demandée dans 18 % des offres d'emploi, et le dynamisme et la motivation dans 11 % chacun), d’autres qualités en revanche ne font pas l’unanimité. L’analyse par ordinateur de 950 000 offres d’emploi menée par Adzuna montre qu’au sein des start-ups, on recherche des candidats « passionnés » et « force de proposition » (respectivement 21 % et 16 %). Les PME, quant à elles, valorisent davantage la capacité à s'organiser (en troisième position des compétences avec 17 % des offres). Enfin, au sein des PME et des grands groupes, les candidats doivent être rigoureux (qualité demandée dans respectivement 15 % et 13 % des offres).

Salaires : les grands groupes paient le plus, les PME paient le moins

L’analyse révèle également que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les grands groupes recherchent en priorité des profils peu qualifiés (25 % des offres concernent les titulaires de BTS et DUT), les Bac+5 ne représentant que 15 % des offres. Les start-ups, quant à elles, recherchent en priorité des diplômés d’école de commerce.

Concernant le niveau d’études, les surprises ne s’arrêtent pas là, puisque moins de 40 % des offres des PME et start-ups mentionnent cette information. Dans ces offres, les recruteurs mettent l'accent sur l'expérience et les compétences plutôt que sur la formation du candidat.

Au niveau des salaires, la palme d’or revient aux grands groupes : le salaire moyen s’y élève à 37 600 euros par an, contre 34 600 dans les start-ups et 32 900 dans les PME. Selon les auteurs de l’étude, cette rémunération plus importante dans les start-ups s’explique par une plus forte proportion des profils Bac+5 (22 %, contre 8 % dans les PME).






International

Découverte & Lifestyle

Réflexions

L'actu de la RSE