Carnets de l'Economie

Christian Horner, taille patron




La Rédaction
24/05/2012

Christian Horner arrive à la tête de Red Bull en 2005. Depuis, les succès s’enchainent. L’équipe réalise, en 2010 et 2011, les doublés champion des constructeurs et champion des pilotes. C’est l’expérience de Christian Horner en Formule 3000 qui lui permet de s’imposer en F1 avec des résultats impressionnants.


Christian Horner, taille patron
Christian Horner commence sa carrière comme pilote de Formule Renault. En 1997, tenté par la direction d’une équipe il fonde sa propre écurie, Arden International, en Formule 3000. Il abandonne progressivement sa carrière de pilote pour se consacrer exclusivement à la direction d’Arden International. Les résultats sont au rendez-vous. Horner signe Björn Wirdheim, Vintantonio Liuzzi; et d’autres talents prometteurs. En 2003 et 2004, Arden International remporte les titres en Formule 3000. En peu de temps la jeune équipe devient l’une des meilleures en Formule 3000 avec un solide palmarès.

En 2005, Dietrich Mateschitz est à la recherche d’un patron pour la nouvelle écurie Red Bull. Le parcours réussi d’Horner en Formule 3000, lui donne le CV idéal. C’est ainsi qu’à 31 ans, Christian Horner devient le plus jeune des directeurs d’équipe de toute l’histoire de la F1. Cette décision remarquée, mais aussi très discutée l’oblige à s’imposer rapidement pour faire taire les critiques. La qualité principale d’un dirigeant est de savoir s’entourer: « la bonne personne à la bonne place » telle est tout l’art de Christian Horner. Il parvient à recruter Adrian Newey comme directeur technique. Concepteur des Williams et MacLaren, avec les succès que l’on connait, Newey est la pièce maîtresse du dispositif d’Horner. Mais le jeune directeur est aussi un découvreur de talents. En 2006, Red bull obtient son premier podium grâce à un jeune pilote : David Coulthard. La success-story commence.

Avec sa progression constante, le palmarès de Red Bull Racing Renault se passe de commentaires. En 2007 et 2008, la jeune écurie s’améliore constamment avec en tête un seul objectif;: obtenir une victoire dès 2009. Les talents sont présents avec Mark Vettel et Sébastien Webber. Le succès arrive avec le Grand-Prix de Chine marqué par le doublé de Vettel et Webber. Les victoires se suivent alors : plus de 5 en 2009, et un titre de vice-champion pour Mark Vettel.  2010 et 2011 apportent la consécration avec le doublé, champion des constructeurs et championnat des pilotes pour l’écurie de Christian Horner.  Le doublé, deux années consécutives, les victoires sur les plus grands circuits : l’équipe Red Bull est devenue la star de la F1 et aussi une référence admirée. En seulement six ans, Christian Horner a mené à bien sa mission de directeur d’une écurie en F1. Il a montré son talent et prouvé qu’il était bien un patron de génie. En 2012, il compte bien sûr ne rien changer.
 









Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs