Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Catastrophes : une facture de 273 milliards d’euros en 2017




Anton Kunin
12/04/2018

Le coût des dégâts résultant de catastrophes (naturelles aussi bien que d’origine humaine) s’étant produites en 2017 s’est établi à 273 milliards d’euros, apprend-t-on du dernier bilan du réassureur Swiss Re.


Catastrophes : seuls 2/5 des dégâts étaient assurés en 2017

Des 273 milliards d’euros de dégâts qu’ont occasionné les catastrophes survenues en 2017, 267 milliards d’euros de dégâts (soit 97,8 %) sont attribuables aux catastrophes naturelles. Ouragans, tempêtes, feux de forêt et autres phénomènes en Amérique du Nord, en Europe et dans les Antilles : en 2017 encore, les dégâts ont été très importants. Les 6 milliards d’euros restants sont dus aux catastrophes provoquées par l’homme : un coût qui reste énorme, même s’il affiche une baisse depuis un an (8 milliards d’euros en 2016).

Selon les calculs de Swiss Re, seuls 2/5 de ces dégâts étaient assurés. Le reste, à savoir 156,3 milliards d’euros, ont été perdus sans que les propriétaires de ces biens puissent prétendre à se faire rembourser. Le montant de ces pertes non assurées a d’ailleurs fait un bond spectaculaire depuis 2016 (100 milliards d’euros à l’époque).

Catastrophes : les assureurs devront mettre la main à la poche

En même temps, Swiss Re nous apprend que le montant des pertes assurées a été particulièrement important en 2017 : 111 milliards d’euros, ce qui fait figure de record historique. À titre de comparaison, le montant moyen des pertes assurées a été de 40,5 milliards d’euros cette dernière décennie.

N’oublions pas qu’au-delà de l’aspect matériel, les catastrophes se soldent par des victimes humaines : 11 000 personnes dans le monde y ont perdu la vie en 2017.